L'UNESCO s'engage dans la dynamique de l'action mondiale de la jeunesse contre le changement climatique

10/11/2020

Photo : Un grand groupe de jeunes, y compris de jeunes membres du programme sur l’Homme et la biosphère (MAB Youth) de l'UNESCO, s'est réuni lors de la COP25 à Madrid en 2019 pour assister au lancement du Réseau de jeunesse de l'UNESCO pour l'action climatique (YoU-CAN)

Les résultats de l'enquête « Le monde en 2030 » de l'UNESCO montrent que le changement climatique est le sujet le plus important que le monde doit aborder au cours de la prochaine décennie. Pour l'UNESCO, cela signifie qu'il faut redoubler d'efforts dans son action en faveur du climat et adapter son mode opératoire afin de trouver des moyens nouveaux et innovants d'aborder ce problème. Le réseau de jeunesse de l’UNESCO pour l'action climatique (YoU-CAN) peut aider l'UNESCO dans cet effort, en tant que pôle de connaissances, réseau de partenaires potentiels, source de projets innovants et ressource pour des solutions climatiques transdisciplinaires.

Le renforcement des partenariats stratégiques et l’engagement significatif avec les jeunes sont des objectifs additionnels – des moyens complémentaires pour rendre l'UNESCO plus dynamique, plus agile et plus engagée. Né du groupe de travail sur les partenariats de la Transformation Stratégique et officiellement lancé en décembre dernier lors de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP25) à Madrid, YoU-CAN est un excellent exemple de la manière dont une approche innovante peut aider à mettre cela en pratique. Peter Dogsé, Coprésident de l'équipe spéciale de l'UNESCO sur le changement climatique, explique :

"L'ambition derrière YoU-CAN est de promouvoir et de soutenir les réseaux d'action climatique des jeunes dans le monde. Les jeunes conduisent progressivement le changement nécessaire et YoU-CAN reconnaîtra et soutiendra leur mobilisation et leur plaidoyer face à la crise climatique".

L'appropriation du projet par un groupe de jeunes aux profils variés

Le succès de l'engagement des jeunes exige une collaboration et un partenariat significatifs. Conformément à la Stratégie opérationnelle de l'UNESCO pour la jeunesse (2014-2021), YoU-CAN vise à améliorer l'appropriation par les jeunes des activités de l'UNESCO. 

"L'appropriation par les jeunes est très importante, en particulier dans la lutte contre le changement climatique. Aucune autre organisation du système des Nations unies n'offre aux jeunes autant de possibilités d'engagement. L'UNESCO peut s'appuyer sur leurs connaissances et leurs idées novatrices dans tous ses domaines de compétence et peut compter sur leur incroyable énergie en tant que jeunes engagés", explique Alexander Schischlik, Chef de la section "Jeunesse et sports" du Secteur des sciences sociales et humaines.

À cette fin, un groupe de pilotage ad hoc composé de représentants de réseaux de jeunesse a été mis en place en juillet 2020, à la suite de consultations avec les secteurs et les bureaux de l'UNESCO sur le terrain et d'un processus de sélection approfondi mené par l'équipe du projet YoU-CAN. Ce groupe de pilotage est composé de trois représentants par région et respecte les priorités de l'UNESCO, à savoir l'égalité des sexes et l'Afrique, ainsi que les petits États insulaires en développement parmi ses groupes prioritaires. Accompagné par le Secrétariat de l'UNESCO, son rôle est de mener à bien l'opérationnalisation de YoU-CAN jusqu'à ce qu'il soit officiellement remplacé par un organisme élu par les jeunes pour diriger le réseau.

"L'urgence climatique est l'urgence de tous. Nous n'avons qu'une seule planète, qu’une seule maison où nous pouvons vivre. Il est temps de passer des paroles aux actes. Les connaissances, l'expertise et le dynamisme des jeunes sont parmi nos plus grands atouts, et font que nous sommes les plus aptes à construire un futur résilient. Cet avenir commence avec nous aujourd'hui. En tant qu'équipe jeune et multidisciplinaire, nous avons l’opportunité de faire de YoU-CAN un outil novateur et complet pour renforcer la voix des jeunes et relever les défis climatiques". - Déclaration du groupe de pilotage ad hoc de YoU-CAN

Le groupe de pilotage dirigé par des jeunes a commencé ses travaux en août 2020 et mettra en place une direction stratégique, une structure de gouvernance et un plan d'opération pour YoU-CAN. Les profils variés de ces quinze jeunes professionnels, scientifiques, activistes, étudiants et volontaires, apportent une expertise complémentaire précieuse pour développer un réseau qui réponde aux besoins sur le terrain.

Photo : Groupe de pilotage ad-hoc de YoU-CAN (de gauche à droite et de haut en bas): Neeshad Shafi, Curmira Gulston, Daniel Mahadzir, Ana Karen Proa, Irène Colonna d’Istria, Chamsia Ibrahim, Ismail Farjia, Robert Sakic Trogrlic, Joy Chiadika, Alejandro Quecedo del Val, Meng Wang, Gabriela Martínez Mendieta, Malek Abidi, Toru Tanigaki, Michèle Okala Abega.

 

Trouver des solutions avec les jeunes

"YoU-CAN est essentiel. Les jeunes sont le pilier de l'UNESCO et ils seront son avenir. Il est stratégiquement important que l'UNESCO nourrisse la passion et la motivation des jeunes, afin d'aider l'Organisation à sortir des sentiers battus et à trouver de nouvelles solutions aux défis mondiaux", déclare Nicole Webley, Point focal jeunesse du Secteur des sciences exactes et naturelles.

Tout en renforçant une culture du partenariat promue par la transformation stratégique, YoU-CAN contribuera également à faire avancer la stratégie de l'UNESCO pour faire face au changement climatique (2018-2021). Il facilitera entre autres, le partage d’idées et de projets locaux réussis, leur transposition à plus grande échelle et la collaboration entre les réseaux et les organisations. Il est primordial d’offrir aux jeunes un espace sûr pour communiquer et proposer des solutions à un problème mondial pouvant être, dans certains cas, politiquement sensible. De plus, la mise en réseau peut être un outil pratique permettant aux jeunes de participer à ce travail important et de contourner bon nombre des défis et des inégalités auxquels ils sont confrontés.

Le pouvoir des réseaux de jeunes pour aider à créer le « Prochain normal »

"Reconnaître que la voix des jeunes aujourd'hui est parmi les plus fortes en faveur du changement social et en particulier de l'action climatique signifie qu'il est vital de connecter ces voix et de les soutenir. L'établissement d'un tel réseau aidera le mouvement mondial de la jeunesse à conserver sa dynamique de mobilisation et d'activisme, ainsi qu'à rechercher et à mettre en œuvre des solutions pratiques au changement climatique", déclare Kristina Balalovska de l'équipe jeunesse, section "Jeunesse et sport", secteur des sciences sociales et humaines.

Nombre de ces défis sont devenus évidents lors de la pandémie COVID-19. Selon l'équipe en charge du projet, deux questions fondamentales doivent être prises en compte par YoU-CAN, premièrement comment la pandémie a influencé le débat et l'action pour le climat et deuxièmement comment la Covid-19 a impacté de manière disproportionné les jeunes.

Le changement climatique ne perd pas de son intensité malgré les confinements mis en place pendant la crise du COVID-19, et la lutte contre ce phénomène a été entravée par les conséquences de la pandémie. De même, la protection de l'environnement s'est détériorée dans le monde entier, sans parler des problèmes tels que l'augmentation des déchets associés aux produits à usage unique. Malgré cela, des appels ont été lancés au niveau mondial pour que la reprise après la crise soit l'occasion de « mieux reconstruire », comme la campagne « Le prochain normal » de l'UNESCO. Cet élan, qui fait suite à un soulèvement mondial de la jeunesse sur les questions climatiques, ne peut être perdu, et YoU-CAN peut être un outil incroyablement pertinent et puissant à cette fin.

La COVID-19 a également permis de relever de nombreux défis auxquels sont confrontés les jeunes du monde entier, notamment l'accès précaire à l'éducation, à l'emploi et à la sécurité sociale. Les confinements mondiaux ont accru la précarité de l'emploi des jeunes, ce qui, associé à la vulnérabilité en matière de logement, de sécurité alimentaire, etc., constitue des obstacles à l'engagement efficace des jeunes dans l'action en faveur du climat. Dans le même temps, les jeunes ont également été à la tête d'actions exemplaires pour lutter contre la pandémie et ses conséquences. YoU-CAN représente un moyen opportun de relever ces défis en renforçant les réseaux de soutien qui relient les jeunes de tous les milieux et en valorisant leur travail.

"L'engagement des jeunes dans l'action pour le climat est plus fort – et plus important – qu'il ne l'a jamais été. Partout dans le monde, les jeunes contribuent activement aux mesures de relance et appellent les gouvernements, le secteur privé et la communauté internationale à changer les choses. Ils sont les moteurs d'un avenir durable, et leur faculté d'accéder à des possibilités de renforcement des capacités, de mise en réseau et de collaboration est essentielle. YoU-CAN peut aider à créer de telles synergies et permettre à leurs voix d'être entendues", déclare Manon Frezouls, coordinatrice du projet YoU-CAN.

 

Pour toute question concernant l'initiative YoU-CAN, ou si vous souhaitez participer ou soutenir YoU-CAN, vous pouvez écrire à l'adresse you-can@unesco.org

L'équipe du projet YoU-CAN est une équipe intersectorielle composée de membres des secteurs des sciences sociales et humaines (SHS) et des sciences exactes et naturelles (SC). L'équipe de projet comprend Peter Dogsé, Alexander Schischlik, Kristina Balalovska, Claudia Maresia, Nicole Webley et Manon Frezouls. Les bureaux de l'UNESCO sur le terrain ont également joué un rôle essentiel dans la création de YoU-CAN et continueront à le faire pendant sa mise en œuvre.

 

Liens utiles

Réseau de jeunesse de l’UNESCO pour l’action climatique (YoU-CAN) (anglais)

Déclaration de l’UNESCO sur les principes éthiques en rapport avec le changement climatique

Stratégie de l’UNESCO pour faire face au changement climatique (2018-2021)

Stratégique opérationnelle de l’UNESCO pour la jeunesse (2014-2021)

Changeons les esprits, pas le climat : l’UNESCO se mobilise face à la crise climatique