Story

L’UNESCO veut porter les jeunes du Bel-Air à cultiver la tolérance et la paix

21/11/2019

C’est autour du thème : « Démocratie, participation citoyenne et culture de la paix », que le bureau l’UNESCO a réalisé les 9 et 10 novembre 2019, deux journées de formation dans le quartier du Bel-Air. Il s’agit de renforcer les capacités des jeunes de cette communauté vulnérable à la culture de la paix et la non-violence.

Dans un contexte marqué par une situation sociopolitique complexe et troublante à travers l’ensemble du pays, notamment à Bel-Air où une forte recrudescence de l’insécurité est constatée, causant des pertes en vies humaines et matérielles, une trentaine de jeunes du Groupe des Jeunes Actifs de Bel-Air (GJABEL) ont pris part à ces ateliers qui visent à renforcer les valeurs démocratiques et sociales pour un climat favorable à la paix et la tolérance.

La première journée de formation s’est déroulée autour de trois thèmes : Démocratie, participation citoyenne et culture de paix. Une seconde journée a été organisée sur les procédés de résolution de conflits en marge de la réalisation des ateliers de travail.

« Nous avons abordé les questions relatives au rôle et à l’action possible des jeunes dans le contexte actuel pour apporter leur support à l’extériorisation de la culture de la paix et de non-violence dans la zone »  a expliqué Jeffrey Clark Lochard, Spécialiste de programme au sein du bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince.

Pour sa part, Jean Ronald Joseph, sociologue qui a animé cette formation, estime que « ces participantes et participants ont fait montre d’une grande maitrise de la thématique ainsi que de sérieux intérêts pour la promotion de la culture de la tolérance et de la paix dans un engagement citoyen au niveau de leur communauté. »  

A l’issue de cette formation, les jeunes ont résolu de se faire désormais acteurs engagés dans la dynamisation de cette perspective au niveau du quartier de Bel Air, banlieue de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de l’engagement de l’UNESCO à promouvoir la culture de la paix et de la non-violence dans le monde entier et l’accompagnement des populations des quartiers vulnérables d’Haïti dans un contexte difficile marqué par l’insécurité et l’instabilité politique.

© UNESCO