News

L’UNESCO et VIVA Tech organisent une série de présentations de solutions basées sur l'IA bénéfiques pour les individus et la planète

16/07/2021

L'UNESCO s'est associée à VivaTech, le plus grand événement européen consacré aux startups et aux technologies, pour organiser un concours de startups sur l'IA pour les droits de l'homme.

Les startups ont été invitées à partager leurs solutions sur la façon d'exploiter l'IA pour relever les défis liés à la biodiversité, à l'égalité des sexes et aux barrières linguistiques. Les finalistes sélectionnés reflètent l'engagement de l'UNESCO à garantir l'accès à l'information et à exploiter les nouvelles technologies pour améliorer la qualité de vie et relever les défis liés au développement durable.

L'UNESCO et VivaTech ont lancé un appel à solutions basées sur l'IA bénéfiques pour les individus et la planète. Dans le cadre de ces trois défis, les startups ont été invitées à partager leurs idées sur la manière d'utiliser les technologies pour relever les défis liés à la biodiversité, aux préjugés sexistes et à l'élimination des barrières linguistiques.

À l’occasion d'un événement de présentation organisé en présentiel à Viva Tech le 16 juin, neuf startups sélectionnées ont présenté leurs solutions devant un jury particulièrement enthousiaste. Un finaliste par défi a été récompensé et s’est vu remettre le trophée de Viva Tech.

Voici les gagnants des différents défis :

Défi 1 : La conservation de notre biodiversité. Exploiter l’IA pour préserver notre planète

  • KLASS, start-up spécialisée dans la reconnaissance automatisée de la biodiversité. Grâce à des outils alimentés par l'IA, de grands ensembles de données conservées et des tableaux de bord de données destinées aux laboratoires et aux entreprises dépendant de la biodiversité, la start-up comble le fossé entre l'IA et la biodiversité pour aider les laboratoires et les entreprises dépendant de la biodiversité à surveiller la faune en temps réel. Le tableau de bord des données des caméras autonomes de Klass présente des algorithmes d'IA de pointe (vision par ordinateur) permettant d’analyser la faune avec une précision de plus de 90 %. KLASS fournit également des outils « plug-and-play » personnalisables avec des add-on pour un déploiement évolutif sur n'importe quelle plateforme. Klass a également développé une caméra autonome qui classifie la biodiversité en temps réel et se connecte à une application destinée aux utilisateurs. Cette solution a déjà été déployée pour les papillons de nuit et les pollinisateurs et s'étend à d'autres spécimens de faune.

 

Défi 2 : Les préjugés et la discrimination liés au genre. Réduire la fracture numérique entre les sexes en exposant les préjugés dans l’IA

  • Syntho, entreprise ayant trouvé des moyens d'exploiter l'IA pour réduire les préjugés et la discrimination liés aux algorithmes en générant des données synthétiques « équitables ». Ces données synthétiques peuvent compléter les pénuries de données de formation qui font que certains groupes de personnes sont sous-représentés, mais aussi rectifier les données colorées du passé, qui font que certains groupes de personnes sont négativement sous- ou surexposés. Grâce à son innovation, Syntho est en mesure de proposer un logiciel d'IA permettant aux organisations de stimuler l'innovation basée sur les données tout en préservant la vie privée.

 

Défi 3 : Faire tomber la barrière des langues grâce aux données et à l'IA. Renforcer l'accès à l'information dans les langues aux ressources limitées

  • Lanfrica, plateforme en ligne renseignant sur les recherches, les résultats, les repères et les projets existants (achevés et en cours) sur les langues africaines et les présentant de manière conviviale. La plateforme fonctionne pour toutes les langues africaines en créant un système de base de données en ligne à code source ouvert, permettant d'accéder facilement et rapidement aux recherches existantes sur le traitement du langage naturel (TLN) et la traduction automatique (TA), ainsi qu'aux résultats concernant les langues africaines. Lanfrica met en œuvre une approche participative, dirigée par la communauté pour alimenter la base de données avec les recherches existantes sur les langues africaines.

 

Le jury de l'événement était composé de :

  • Damien Gromier, PDG et co-fondateur de StartUp Inside, partenaire IA pour la planète de l'UNESCO
  • Jean-Michel Jarre, Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO
  • Sasha Rubel, Experte de programme du secteur Innovation et transformation numérique de l’UNESCO
  • Jamil Seftaoui, Directeur de l'égalité des sexes, Cabinet du Directeur général, UNESCO
  • Vincent Viollain, Responsable des partenariats, Viva Tech

 

Cet événement s’est inscrit dans la 5e édition de Viva Tech 2021, le plus grand événement européen consacré aux startups et aux technologies, qui s’est déroulé du 16 au 19 juin à Paris et en ligne. Entre autres, le Président Emmanuel Macron, Cédric O, Secrétaire d'État à l'économie numérique, Mark Zuckerberg, Co-fondateur de Facebook et Tim Cook, PGD d'Apple étaient présents à l'événement.

Vous trouverez davantage d’informations ainsi que les vidéos en replay sur le site Internet de Viva Tech.