Article

L’UNESCO Yaoundé et la Fondation Orange Cameroun ensemble, pour améliorer la qualité de l’éducation numérique et à distance au Cameroun

05/03/2021

 

Le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale et la Fondation Orange Cameroun ont récemment signé un accord de partenariat pour améliorer l’éducation à distance et la promotion de la culture au Cameroun. Cet accord vise à accompagner le pays dans la mise en œuvre de sa politique d’atténuation des effets de l’impact des crises humanitaires, sanitaires et sécuritaires.

 

La cérémonie officielle a eu lieu le 07 décembre 2020 à Yaoundé, dans le nouveau siège du Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale.

Ce nouveau cadre de partenariat permettra le renforcement des centres d’apprentissage communautaires de l’UNESCO et des écoles numériques de la fondation Orange Cameroun, avec un accent sur l’alphabétisation des jeunes filles.

 

 L’UNESCO et la Fondation Orange Cameroun ont prioritairement retenu trois axes pour sa mise en œuvre :

•    L’amélioration de l’accès à l’éducation au Cameroun, en ligne et hors ligne.

•    L’appui à l’alphabétisation des femmes, des jeunes filles et des adultes par le biais des TIC et de l’apprentissage par support mobile / téléphone portable.

•   L’appui à la formation, la sensibilisation, la co-production et la créativité dans le domaine culturel, en particulier pour les artistes et entreprises créatives (musique, arts visuels, etc.).

Dans le contexte de lutte contre la COVID-19, l’UNESCO au sein du système des Nations Unies au Cameroun, attache un intérêt particulier à cet accord de partenariat, visant à la mise en œuvre de projets avec la Fondation Orange Cameroun. Cette démarche conjointe de recherche de solutions constitue une première dans l’histoire des deux organisations.

 

Etaient présents à cet évènement, les représentants des ministères des Arts et de la Culture et de l’Education de base, les chefs de représentations diplomatiques des pays et les chefs de missions des agences des Nations Unies au Cameroun.

 

Dans la lutte contre la propagation de la pandémie de la COVID-19 au Cameroun, des mesures restrictives du Gouvernement ont affecté la scolarisation de 7,2 millions d’élèves et étudiants. Parmi eux, on compte environ 4,5 millions d’enfants du primaire et 47% de filles, d’où l’urgence de renforcer la résilience du système éducatif camerounais pour garantir la continuité de l’enseignement tant en période de crise que dans un contexte normal