News

Maersk, premier armateur mondial pour le transport de conteneurs, engage 300 navires commerciaux pour soutenir les sciences océaniques au service du climat

25/05/2020

La première compagnie maritime et plus grand armateur de porte-conteneurs du monde, A.P. Moller – Maersk, a déployé une flotte de 300 navires afin de relever les données météorologiques essentielles à l'appui des prévisions climatiques.

Dans le cadre du système mondial de Navires d'Observation Volontaire (VOS) – programme inclus dans le Système Mondial d'Observation de l'Océan – GOOS - près de la moitié de ces navires étaient déjà opérationnels. Désormais, l’objectif est de rallier à ce programme l'ensemble de la flotte Maersk et ses navires bénévoles d’ici 2020. 

Depuis plus de 150 ans, les observations météorologiques et celles concernant la santé des océans sont collectées et diffusées. Elles fournissent des données essentielles sur les conditions climatiques en mer, permettant ainsi d’élaborer les prévisions météorologiques. Sur le long terne, elles constituent un outil essentiel aux climatologues pour comprendre le changement climatique.

Les observations en mer, océaniques, terrestres et satellitaires, sont régulièrement intégrées au sein des analyses climatiques mondiales et régionales. De même, elles sont présentées dans les modèles climatiques associant atmosphère-océan, contribuant ainsi à la description de l'évolution de l’environnement. Enfin, elles assurent la sécurité des personnes et des biens en mer grâce à la prévision de tempêtes et autres événements océaniques extrêmes.

Un Navires d'Observation Volontaire (VOS) permet de produire un ensemble d’observations à la fois manuellement et automatiquement. D’une part, le membre d'équipage désigné lit les données des instruments à bord (voir la figure ci-dessous), d’autres part, plusieurs stations météorologiques automatisées (AWS) – installées sur le pont du navire, fournissent des informations. Ces données sont ensuite envoyées aux services météorologiques nationaux (NMS) pour être utilisées dans les modèles de prévision météorologique et pour vérifier les conditions réelles en mer.

Ship Officer onboard Manila Mærsk recording and sending VOS observations
Officier de navire à bord du Manila Mærsk enregistrant et envoyant des observations VOS. © Maersk
© Maersk

Pour obtenir davantage de données avec une plus grande précision, les cinq premiers navires Maersk ont été équipés d'un AWS de type EUCAWS (European Common Automatic Weather Station). Ces systèmes - fournis et installés par le DWD, le NMS allemand - collectent automatiquement des données sur la pression atmosphérique, la température de l'air et l'humidité relative et les transmettent toutes les heures.

A la fin de l’année 2020, 50 stations de ce type devraient être opérationnelles, ce qui représente la plus grande flotte d'AWS au sein d’une seule et même entreprise.

"En tant qu'entreprise mondiale de logistique des conteneurs, nos navires constituent une partie vitale de notre réseau et de notre capacité à faire circuler le commerce mondial rapidement et en toute sécurité. Aider les prévisions météorologiques et les progrès des sciences météorologiques est un choix pertinent pour Maersk : ces données touchent nos opérations de différentes manières", a déclaré Aslak Ross, responsable des standards maritimes chez A.P. Moller - Maersk. "Si nous pouvons contribuer au développement d’améliorations - même modeste - de la qualité des services de prévisions météorologiques, nous contribueront également à définir des leviers importants pour améliorer la sécurité de nos équipages et garantir des heures d'arrivée fiables pour les cargaisons de nos clients. Pour simplifier la tâche de nos équipages et standardiser nos rapports, nous avons jugé avantageux de disposer d'un standard et d'un point de contact mondial avec le programme d'Observation Volontaire des Navires". 

Henry Kleta, responsable mondial du programme VOS, a également contribué à la réalisation de ce projet : "Il était important d’encourager l’entreprise Maersk à déployer de nouvelles stations VOS, elles fournissent des mesures précises sur la l'état de la mer dans tous les bassins océaniques et en temps réel. Venir à bout de ce projet était clairement une priorité".

Alors que plus de 3 000 navires continuent de participer au programme VOS, leur nombre a diminué, principalement en raison de la réduction des ressources financières et humaines disponibles. Cependant, les nouvelles technologies, telles que les AWS et les journaux de bord électroniques, ont entraîné une augmentation de la quantité et de la qualité des observations de chaque navire participant à une flotte VOS plus petite et active.

"L'engagement de Maersk est très apprécié et c'est un excellent exemple de collaboration scientifique et commerciale au niveau international au service de la société", déclare Henry Kleta.

Aslak Ross poursuit : "Le changement climatique est l'un des plus grands défis auxquels est confrontée la communauté mondiale, un défi qui impacte nos activités ainsi que les sociétés et clients que nous servons et avec lesquels nous collaborons pour stimuler le commerce. Nous avons une stratégie ambitieuse pour réduire l’impact environnemental de notre flotte d'ici 2050. Dans le cadre de sa mise en œuvre, nous sommes fiers de voir nos navires et leurs équipages aider les chercheurs à mieux comprendre l’impact du changement climatique sur notre environnement". "Je pense que le travail que nous faisons avec Maersk a un grand impact", a déclaré Darin Figurskey, responsable mondial de l'équipe d'observation des navires (SOT) dans le cadre du projet GOOS et chercheur au sein de l'Administration nationale américaine des océans et de l'atmosphère (NOAA).

"Alors que je travaillais en équipe pendant la période de Noël, j'ai reçu un rapport de navire très opportun. Le vent était de 37 nœuds, avec une mer de 3 mètres au moment de l'observation. Cela a permis de valider une mesure satellite que nous avons reçue à peu près au même moment et l'avertissement de coup de vent que nous avions en vigueur pour des mers jusqu'à 3 mètres. J'ai envoyé une note de remerciement au navire et il s'est avéré que ce navire était un Maersk !"

Le Système mondial d'observation de l'océan (GOOS) coordonne les principaux réseaux mondiaux d'observation des océans, y compris le système VOS, et est un programme conjoint de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO, de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et du Conseil international des sciences.   

***

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site goosocean.org ou contacter :

Emma Heslop, spécialiste du programme pour le Système Mondial d'Observation de l'Océan : e.heslop@unesco.org

 

Image de couverture: Le Manila Mærsk lors de son escale à Hambourg, Allemagne, 1 juin 2018. Le Manila Mærsk mesure 400 m de long, 59 m de large et peut trasporter 20 500 conteneurs (TEU). © Maersk