Mali: Miss sciences pour une culture d’excellence

11/10/2019
BAMAKO, Mali
04 - Quality Education
05 - Gender Equality

La deuxième édition du Concours Miss Sciences a été couronnée par la cérémonie remise des prix aux lauréates ce jeudi 26 septembre 2019 au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). C’était sous la présidence de Madame la Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr. Diakité Aissata Kassa Traoré avec à ses côtés Mr Hervé Huot-Marchand, représentant de l’UNESCO à Bamako et Pr. Diallo Kadia Maiga, secrétaire générale de la Commission Nationale Malienne pour l’UNESCO et l’ISESCO.

La cérémonie était riche en couleur avec des discours et de belles prestations de jeunes slammeuses.

Dans son intervention, Pr. Diallo Kadia Maiga a rappelé que ce concours Miss Sciences est mis en œuvre afin de « susciter l’intérêt des jeunes filles pour les disciplines scientifiques et favoriser leur orientation vers des filières et des carrières scientifiques dans le but de valoriser les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques dans les écoles ».

Cette initiative selon Monsieur Huot-Marchand, représentant de l’UNESCO au Mali, vise à soutenir le Ministère de l’éducation nationale à combler les écarts entre les genres et des résultats scolaires. Tous ses efforts pour la promotion de la science, selon lui, montre la résolution de l’UNESCO à favoriser « l’émergence d’une nouvelle génération de femmes et de filles de Science, afin de relever les grands défis de notre époque. » Tout en souhaitant que l’activité Miss sciences soit inscrite dans l’agenda du système éducatif, Mr. Huot-Marchand a rassuré que l’UNESCO continuera à soutenir le Mali aussi bien à travers cette activité que dans d’autres initiatives porteuses de progrès.

Pour Dr. Sidibé Aissata Traoré, promouvoir une culture scientifique au milieu des femmes constitue la vision de son département. Elle a encouragé l’utilisation des potentiels féminins dans les sciences et les techniques à tous les niveaux de l’éducation et de la formation pour avoir enfin une représentativité de qualité des femmes dans le domaine des Sciences et des Techniques au Mali.

Il est important de rappeler le processus de sélection des meilleures filles dans les matières scientifiques (miss sciences). Toutes les vingt (20) académies d’enseignement du Mali ont été impliquées pour sélectionner quatre (4) meilleures filles avec les niveaux fondamental I (3ème et  6ème années) ; fondamental II (8ème année) et lycée (10ème année) par académie sur la base de la performance scolaire (moyenne générale) du  semestre écoulé.   

 Elles ont participé ensuite au concours national organisé à Bamako dans les matières scientifiques les mathématiques (et Calcul), les sciences physiques, la chimie et la biologie (science d’observation. Lors de leur séjour à Bamako, elles ont aussi fait des visites de terrains dont celle du bureau de l’UNESCO Bamako. 

A l’issue des épreuves, douze (12) filles, les Miss et leurs dauphines ainsi que toutes les autres lauréates ont reçu des prix composés de : kits scolaires et hygiéniques et des tablettes en plus du prix spécial de Dr. Sidibé Aïssata Traoré et des ordinateurs portables pour les miss et leurs dauphines.

Enfin la représentante de toutes les lauréates, Mademoiselle Emmanuelle Sanou (1ère dauphine 8ème année) a remercié l’organisation de cette activité et a dit : «J’exprime toute la joie qui anime les miss sciences que nous sommes et  nous vous promettons que nous allons relever les défis… » et pour finir je cite : « Nous recommandons que ce concours soit organisé au niveau régional afin que tous les établissements d’académies solaires soient sensibilisés et participent à ce concours important pour les filles que nous sommes » ; « UNESCO pour tous, tous pour UNESCO » a-t-elle conclu.

Le concours Miss Sciences a été organisé par le Ministère de l’Education Nationale en collaboration avec les ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille à travers la Commission Malienne pour l’UNESCO et l’ISESCO avec l’appui technique et financier du bureau de l’UNESCO de Bamako et d’autres partenaires.

Vivement la 3e Edition !!