Le manuel de l'UNESCO présenté à la conférence de l'OSCE sur les médias et le terrorisme

06 Septembre 2018

L'UNESCO et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ont encouragé le dialogue des parties prenantes sur la couverture du terrorisme dans les médias, lors de la conférence de l'OSCE Media and Terrorism, organisée les 1er et 2 septembre 2018, en Bosnie-Herzégovine.

"Les médias peuvent nous aider à mieux comprendre le problème du terrorisme et à mieux outiller les citoyens, en leur fournissant des informations établies et contextualisées", a déclaré M. Moez Chakchouk, Sous-Directeur Général de l’UNESCO pour la Communication et l’Information.

L'événement, auquel ont participé des journalistes et des professionnels de médias locaux et internationaux, visait à discuter des dernières tendances, questions et normes professionnelles en matière de reportage sur le terrorisme et l'extrémisme violent en ligne, dans les médias imprimés et électroniques. « Réaliser des reportages éthiques et professionnels implique d'informer le public sans céder à l'exagération ni au sensationnalisme, a souligné M. Chakchouk. Grâce à une couverture équilibrée et pluraliste, les médias peuvent contribuer à combler les frontières ethniques, politiques, religieuses et sociales. Le journalisme professionnel et éthique contribue à faire de la paix, du dialogue et de la compréhension mutuelle une réalité ».

« Les journalistes et les rédacteurs en chef sont confrontés à de nombreux défis lorsqu'ils abordent des sujets sensibles tels que le terrorisme. L’un de ces défis est de savoir comment répondre au droit du grand public d’être informé tout en demeurant objectif et en ne cédant pas à la tentation d’alimenter l’atmosphère de peur qui enveloppe souvent ces questions », a déclaré le Chef de la mission de l’OSCE en Bosnie-Herzégovine, Bruce G. Berton.

L'édition en langue nationale de la publication de l'UNESCO intitulée « Les médias face au terrorisme : manuel pour les journalistes » a également été lancée. Le manuel, préparé par Jean-Paul Marthoz, un expert international, a pour but de sensibiliser les journalistes à la nécessité de faire preuve de prudence et d'examiner avec soin qui ils citent, quels messages ils transmettent et comment contextualiser leurs informations, malgré les pressions qui pèsent sur eux pour gagner des lecteurs, des téléspectateurs ou des auditeurs.

La visite du Sous-Directeur Général en Bosnie-Herzégovine a été l’occasion de renforcer le partenariat stratégique de l’UNESCO avec l’OSCE. Il a également permis d’entretenir les relations fructueuses de l’Organisation avec ses partenaires de Bosnie-Herzégovine, notamment dans le cadre du projet conjoint de l’UNESCO et de la Commission européenne « Renforcer la confiance dans les médias dans l’Europe du Sud-Est et en Turquie », visant à renforcer les mécanismes de responsabilisation des médias et à favoriser la maîtrise des médias et de l’information par les citoyens.