Manuscrits anciens de Tombouctou : le retour aux sources!

27 Novembre 2017

Le mardi 28 novembre 2017, aura lieu à Tombouctou, la cérémonie de remise officielle des clés de trois bibliothèques réhabilités de Manuscrits anciens, à savoir les bibliothèques Mamma Haidara, Fondo Kati et Mohamed Tahar. La cérémonie se déroulera dans l’enceinte de la bibliothèque Mohamed Tahar, en présence des autorités administratives maliennes, des leaders religieux, des partenaires techniques et financiers, avec la participation massive des Communautés.

Durant l’occupation des Régions du Nord par les groupes armés, des responsables de 32 bibliothèques familiales de Tombouctou, dont celle d’Abdel Kader Haïdara, ont réussi à faire sortir de la ville plus de 80 % des manuscrits enfermés dans des cantines en fer pour les acheminer dans le Sud du pays et les stocker dans des lieux sûrs. Cet immense effort collectif a permis de sauver les manuscrits de la destruction et du pillage.

Mais la majorité d’entre eux se trouvait confronté à d’autres problèmes inquiétants liés à leur déplacement et leur conservation dans les lieux d’accueil provisoire à Bamako. Pour soutenir l’état de conservation à Bamako, l’UNESCO et ses partenaires ont fournis des appuis techniques dont des équipements de conservation à l’IHERI-AB et l’ONG SAVAMA DCI, qui ont permis de renforcer significativement les capacités opérationnelles de numérisation et de conservation physique de ces manuscrits anciens.

Afin de faciliter le retour, comme tant souhaité par les communautés, mais aussi de poursuivre efficacement la conservation de ces manuscrits anciens, trois bibliothèques ont été prioritairement sélectionnées et réhabilitées (les bibliothèques Mamma HAIDARA, Fondo KATI et Mohamed TAHAR), suite à un diagnostic architectural qui s’est déroulé en 2016.  Cette priorisation a été définie sur la base de l’importance des collections et du niveau de dégradation des bâtiments. Elles ont par la suite fait l’objet d’études techniques détaillées précisant les zones d’interventions à l’aide de plans, ainsi que le planning et la stratégie d’intervention.

Ainsi, les familles détentrices des bibliothèques Mamma Haidara, Fondo Kati et Mohamed Tahar, recevront officiellement les clés des bibliothèques réhabilitées ce mardi 28 novembre 2017. Ladite cérémonie sera précédée par la tenue du comité de suivi qui a été délocalisé pour l’occasion dans la Cité des 333 Saints.

Il faut rappeler que de nos jours, 51000 manuscrits ont été répertoriés, 9100 boites de conservation physique des manuscrits ont été confectionnées et 420 catalogués. Quelques 15 000 répertoires, 4000 catalogages et 2000 boites de conservations physiques des manuscrits devront s’ajouter au résultat très encourageant de la première phase du programme de réhabilitation.  L’ensemble des travaux sont exécutés par l’ONG SAVAMA-DCI et l’IHERI-ABT qui sont deux structures qui œuvrent depuis des décennies sur la collecte des manuscrits à travers tout le Mali afin de les protéger convenablement. Ces structures dénombrent respectivement 377000 et 60000 manuscrits dans leurs locaux.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du programme de réhabilitation du patrimoine culturel endommagé des régions du Nord Mali.

Ce programme bénéficie du partenariat avec le Ministère de la Culture, du soutien financier de la coopération Suisse, de l’Union européenne, avec l’appui logistique de la MINUSMA

Pour plus d’information : http://www.unesco.org/new/en/member-states/single-view/news/conference_internationale_sur_les_manuscrits_anciens_du_mal/