Press release

Marquant l’importance du patrimoine vivant durant la pandémie le Comité du patrimoine culturel immatériel se réunit en ligne

03/12/2020

Malgré la pandémie de COVID-19, les États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel maintiennent la réunion annuelle de leur Comité intergouvernemental qui a lieu du 14 au 19 décembre : la cérémonie d’ouverture des travaux s'est tenue à Kingston, en Jamaïque, avec la participation d’Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO et d’Olivia Grange, Présidente du Comité et ministre jamaïcaine de la culture, des genres, du divertissement et du sport, qui dirige les débats en ligne pendant six jours entre 13h30 et 16h30, heure française (12h30-15h30 TU).

Une plateforme numérique mise en place par l’UNESCO montre en effet l’impact négatif de la crise sanitaire sur le patrimoine vivant dans plus de 70 pays – en particulier les petits Etats insulaires en développement- malgré son rôle fondamental en période de distanciation physique et de confinement.

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a reçu 40 demandes d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Les membres du Comité doivent également se prononcer sur quatre candidatures d’inscription sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente. Par ailleurs, quatre projets sont proposés pour intégrer le Registre des bonnes pratiques de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui en compte vingt-deux à ce jour. Le Comité examine également deux demandes d’assistance internationale déposées par le Malawi et la République centrafricaine, respectivement pour un projet de sauvegarde du patrimoine immatériel et un projet de renforcement de capacités. 

A l’occasion du Comité, l’UNESCO lancera l'outil graphique innovant « Plongez dans le patrimoine culturel immatériel » qui met l’accent sur la contribution du patrimoine vivant aux Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030.

La Convention promeut la sauvegarde des pratiques culturelles héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel. Le Comité, composé des représentants de 24 États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003), se réunit une fois par an. Il assure le suivi de la mise en œuvre de cet instrument juridique ratifié par 180 États. 

Les candidatures 2020 à la Liste de sauvegarde urgente du patrimoine culturel immatériel sont : 

  • Colombie - Les connaissances et techniques traditionnelles associées au vernis de Pasto mopa-mopa de Putumayo et Nariño
  • Égypte - Le tissage à la main en Haute-Égypte (Sa’eed)
  • Géorgie - La culture du blé en Géorgie, culture et utilisation d’espèces endémiques et de variétés locales de blé en Géorgie
  • Namibie - Les connaissances et les savoir-faire musicaux ancestraux d’Aixan /gâna/ob #ans tsî //khasigu
  • Les candidatures 2020 à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel sont : 
  • Algérie, Maroc, Mauritanie, Tunisie - Les savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous
  • Argentine - Le chamamé
  • Arabie saoudite -Les connaissances et les pratiques liées à la culture du café Khawlani
  • Arabie saoudite, Koweït - Le tissage traditionnel Al Sadu
  • Azerbaïdjan - Le Nar Bayrami, fête traditionnelle de la grenade et sa culture
  • Azerbaïdjan, Iran (République islamique d’), Ouzbékistan, Turquie - L’art de la miniature
  • Bangladesh - L’art traditionnel de la broderie nakshi kantha
  • Bosnie-Herzégovine - La tradition du concours de fauchage d’herbe à Kupres
  • Cambodge - Le kun lbokator
  • Chine - Le taijiquan
  • Chine, Malaisie - La cérémonie Ong Chun/Wangchuan/Wangkang, les rituels et les pratiques associées pour entretenir le lien durable entre l’homme et l’océan
  • Croatie - Les fêtes de la Saint-Tryphon et le kolo (danse en cercle) de la Saint-Tryphon, traditions des Croates de la baie de Kotor vivant en République de Croatie
  • Émirats arabes unis - Al aflaj, système traditionnel d’irrigation aux EAU, traditions orales, connaissances et savoir-faire liés à sa construction, à son entretien et à la distribution équitable de l’eau
  • Émirats arabes unis, Oman - La course de dromadaires, pratique sociale et patrimoine festif associés aux dromadaires
  • Espagne - Les chevaux du vin
  • Finlande - La culture du sauna en Finlande
  • France, Belgique, Luxembourg, Italie – L’art musical des sonneurs de trompe, une technique instrumentale liée au chant, à la maîtrise du souffle, au vibrato, à la résonance des lieux et à la convivialité
  • Hongrie - La tradition de la fabrication de poteries en Hongrie
  • Indonésie, Malaisie- Le pantun
  • Iran (République islamique d’), Arménie - Le pèlerinage au monastère de l’apôtre Saint Thaddée
  • Iran (République islamique d’), République arabe syrienne - La fabrication et la pratique de l’oud
  • Iran (République islamique d’), Tadjikistan - La cérémonie du mehregânItalie,
  • France – L’art de la perle de verre
  • Japon - Les savoir-faire, les techniques et les connaissances traditionnels liés à la conservation et à la transmission de l’architecture en bois au Japon
  • Kazakhstan - L’ortéké, art traditionnel kazakh de performance musicale avec des marionnettes
  • Kazakhstan, Kirghizistan, Turquie - Le jeu traditionnel d’intelligence et de stratégie: Togyzqumalaq, Toguz Korgool, Mangala/Göçürme
  • Malawi, Zimbabwe - L’art de fabriquer et de jouer la mbira/sanza, lamellophone traditionnel au Malawi et au Zimbabwe
  • Malte - Le ftira, art culinaire et culture du pain plat au levain à Malte
  • Oman - Le khanjar, connaissance de pratiques culturelles et sociales
  • Paraguay - Les pratiques et connaissances traditionnelles liées au terere, boisson guaraní ancestrale au Paraguay, dans la culture du pohã ñana
  • Pologne, Bélarus - La culture apicole dans les arbres
  • République de Corée - Le Yeondeunghoe, fête des lanternes en République de Corée
  • République populaire démocratique de Corée - La coutume du costume coréen en République populaire démocratique de Corée
  • Roumanie - Les groupes de musique traditionnelle de Roumanie
  • Serbie - La fabrication de la poterie de Zlakusa, poterie au tour manuel dans le village de Zlakusa
  • Singapour - La culture des hawkers à Singapour, les pratiques culinaires et de restauration en communauté dans un contexte urbain multiculturel
  • Suisse, France - Les savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art
  • Tchéquie - La fabrication artisanale de décorations d’arbres de Noël en perles de verre soufflé
  • Tunisie - La pêche à la charfiya aux îles Kerkennah
  • Zambie - La danse budima

Les candidatures 2020 au Registre de bonnes pratiques de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel sont : 

  • Allemagne, Autriche, France, Norvège, Suisse - Les techniques artisanales et les pratiques coutumières des ateliers de cathédrales, ou "Bauhütten", en Europe, savoir-faire, transmission, développement des savoirs, innovation
  • Albanie - Le Festival folklorique national de Gjirokastra (NFFoGj), 50 ans de meilleures pratiques de sauvegarde du patrimoine immatériel albanais
  • France - La yole de Martinique, de la construction aux pratiques de navigation, un modèle de sauvegarde du patrimoine
  • Grèce - La caravane polyphonique, recherches, sauvegarde et promotion du chant polyphonique de l’Épire

La Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente recense les éléments du patrimoine vivant dont la pérennité est menacée. Elle compte 64 éléments inscrits et permet aux États parties à la Convention de mobiliser la coopération et l’assistance internationales nécessaires pour renforcer la transmission de ces pratiques culturelles en accord avec les communautés concernées.

La Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité compte 463 éléments inscrits. Elle vise à assurer une plus grande visibilité aux pratiques culturelles et aux savoir-faire portés par les communautés.

 

  • Parcourir les listes
  • Les nouvelles inscriptions seront annoncées en direct sur twitter : @unesco et @unesco_fr
  • La réunion sera retransmise en direct
  • Un briefing de presse technique aura lieu le 15 décembre à partir de 16h45 (heure française, 15h45 TU). Le lien de connexion sera communiqué avant l’ouverture du Comité. 
  • Un communiqué de presse récapitulatif des inscriptions sera publié à la fin de la réunion.
  • Ressources pour la presse

Des vidéos des éléments inscrits seront disponibles sur ces pages : 

Contacts médias :