Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Meurtre de la journaliste de télévision Victoria Marinova en Bulgarie : la Directrice générale exprime sa préoccupation au regard de l’augmentation du nombre d’assassinats de femmes journalistes

08 Octobre 2018

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné l’assassinat brutal de Victoria Marinova, dont le corps a été retrouvé portant des signes de torture et d’abus sexuels le 6 octobre dans la ville bulgare de Ruse.

« Je condamne le meurtre de Victoria Marinova , a déclaré la Directrice générale.  Les attaques visant les journalistes mettent à mal le droit fondamental à la liberté d’expression et ses corollaires que sont la liberté de la presse et le libre accès à l’information. Le recours à la violence physique et aux abus sexuels pour réduire au silence une femme journaliste porte atteinte à la dignité et aux droits humains fondamentaux de toutes les femmes .

« J’appelle les autorités à mener une enquête approfondie sur ce crime et à traduire ses auteurs en justice. C’est essentiel pour la défense de la liberté d’expression et de la liberté d’information en Bulgarie , mais aussi , pour la sécurité, la dignité et la liberté des femmes ».

Victoria Marinova présentait l’émission d’actualité Detector sur la chaîne locale privée TVN.

La Directrice générale a ajouté : « Je suis par ailleurs très préoccupée par la part croissante de femmes prises pour cibles parmi les professionnels des médias ».         

En 2017, l’UNESCO a recensé le plus grand nombre de femmes journalistes tuées depuis 2006. Le pourcentage de femmes tuées parmi les professionnels des médias dans le monde s’élevait à 14%, contre 4% en 2012. En 2017, sur sept journalistes tués en Europe, quatre étaient des femmes.

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes à travers des mesures de sensibilisation mondiale, un renforcement des capacités ainsi que la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.

Pour plus d’information : L’UNESCO condamne l’assassinat de journalistes.

 ***

 

Contact médias : Sylvie Coudray, s.coudray@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 42 12