Les Ministres de la Culture de 25 pays saluent les réalisations du Fonds d’urgence de l’UNESCO pour le patrimoine

21/11/2019

Des ministres de la culture et dignitaires de 25 pays se sont réunis à l'UNESCO pour saluer les réalisations du Fonds d'urgence pour le patrimoine depuis sa création en 2016. Le Fonds a été créé par l'UNESCO pour soutenir la protection de la culture dans les situations d'urgence résultant de conflits, de troubles civils, ainsi que de catastrophes naturelles et d'origine humaine.
Ernesto Ottone R., Sous-directeur général de l'UNESCO pour la culture, a déclaré: « La création du Fonds d'urgence pour le patrimoine reflète une priorité claire de l'UNESCO et de nos États membres. Le Fonds nous permet d'intervenir sous quelques jours suite à une urgence et de répondre aux demandes d'assistance lorsqu'il est crucial d'apporter un soutien rapide aux communautés affectées et à leur patrimoine. En parallèle, nous nous concentrons sur la prévention des conflits et la réduction des risques de catastrophe, afin de renforcer la préparation des sites, des musées et des établissements culturels à faire face aux crises à renforcer la préparation des sites, musées et communautés aux crises liées aux conflits ou aux catastrophes ».
À ce jour, près de 100 activités de préparation et de réponse ont été mises en œuvre, en appui à 55 pays. Du renforcement des capacités à la documentation, de l'élaboration de plans d'urgence à l'évaluation de dommages, et du plaidoyer à l'assistance technique, elles englobent une ou plusieurs des différentes dimensions culturelles qui peuvent être affectées par les crises - le patrimoine culturel matériel, immatériel et mobilier, ainsi que les industries créatives et la diversité des expressions culturelles.
L’événement, qui a rassemblé des représentants de haut niveau des pays donateurs et bénéficiaires du Fonds d'urgence pour le patrimoine, s'est tenu en marge de la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO, et notamment le lendemain du Forum des Ministres de la Culture, qui a réuni plus de 140 représentants gouvernementaux de haut niveau du monde entier.
Outre le Fonds du Qatar pour le développement, le Fonds d'urgence pour le patrimoine a reçu le soutien du Royaume de Norvège, du Gouvernement du Canada, de la Principauté de Monaco, de la République d'Estonie, du Royaume des Pays-Bas, du Grand-Duché de Luxembourg, de la Principauté d'Andorre, de la République slovaque et de la République de Serbie.