Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Miss Sciences: le Mali connaîtra bientôt sa lauréate.

07 Juillet 2018

A travers son Programme de renforcement de capacités « CapED », qui a pour objectif le renforcement des capacités des structures et des acteurs pour rehausser la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, l’UNESCO entend contribuer à l’enseignement de qualité des STEM (Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques), en priorité pour les filles, pour accroître les capacités universitaires de l’Afrique.  

Dans ce cadre, un atelier de lancement du concours national « Miss Sciences 2018 » a été co-organisé par le Bureau de l’UNESCO à Bamako, dans une démarche intersectorielle entre ses Secteurs de l’éducation et des Sciences, et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à travers la Commission Malienne pour l’UNESCO et l’ISESCO. Cet atelier a regroupé environ 50 participants, représentants l’administration publique, les organisations de la Société Civile, les membres du comité de coordination scientifique et les partenaires techniques et financiers à travers l’UNICEF.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Assétou Founè SAMAKE MIGAN, avec à ses côtés la Coordinatrice Miss Sciences au Sénégal, Madame N’Diaye Kadidiatou SOW, la Directrice du Département de la Médecine Traditionnelle, Pr. Rokia SANOGO ; la Secrétaire Générale de la COMNAT, Dr. Diallo, Kadia MAIGA, et Monsieur Saip SY, Chargé du Programme CapED UNESCO.

L’appui de l’UNESCO à cette importante activité a pour objectif d’encourager et récompenser les jeunes femmes et adolescentes ayant de très bons résultats dans les disciplines scientifiques. Ainsi mises à l’honneur, elles seront valorisées et pourront servir de modèles pour d’autres jeunes femmes dans le but de valoriser les STEM dans les écoles. Ainsi toutes les vingt (20) académies d’enseignement du Mali vont être impliquées pour la sélection des trois (03) meilleures filles par académie. Ces filles vont être coachées dans leur établissement pour la préparation du concours national. La sélection se fait à deux niveaux : i) le niveau fondamental (classes de 3ème, 6ème et de 8ème  à l’issue des évaluations trimestrielles), ii) le niveau secondaire (classe de 10ème). Les nominées présélectionnées, après préparation locale, se rendent à Bamako pour l’évaluation finale. Elles seront évaluées par niveau dans les disciplines scientifiques (mathématiques, la physique-chimie et la biologie). En tout neuf lauréates seront primées pour le second cycle et douze pour le lycée « Miss Science lycée 2018 ».

Pr. Assétou Founè Samaké a affirmé dans son discours que le Mali capitalisera les expériences du Sénégal (qui a commencé l’organisation de Miss Math/Sciences depuis 2011) pour donner plus de visibilité et mobiliser plus d’acteurs pour valoriser les STEM auprès des filles et des femmes. Elle a ensuite remercié l’UNESCO pour tous les efforts consentis pour faire avancer les STI au Mali, de la finalisation de la Politique Nationale de Science, Technologie et Innovation (PNSTI), en passant par le renforcement des capacités des jeunes à la robotique (avec l’appui du Département Afrique de l’UNESCO) et l’appui à l’organisation de la Journée Internationale des Filles et des Femmes en Science et aux éditions de la Fête des Sciences etc… elle a aussi lancé un appel pour la valorisation des manuscrits anciens du Mali sur la Science.

Enfin, l’UNESCO a tenu à réaffirmé son engagement à soutenir le pays aussi bien à travers cette activité que dans d’autres initiatives porteuses de progrès.

Lien photo : https://www.flickr.com/photos/155712355@N08/albums/72157671059374618