Une Mission pour transformer l’éducation : l’UNESCO et ses principaux partenaires lancent une initiative mondiale pour atteindre l’ODD 4.7

16/12/2020

Sa Sainteté le Pape François, la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay et l’ancien Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon ont été rejoints par des responsables issus du milieu universitaire, de la société civile et du secteur privé pour lancer la Mission 4.7 à l’occasion du Symposium du Vatican pour les jeunes, tenu le 16 décembre 2020.

La Mission a pour objectif d’accélérer la mise en œuvre de la cible 7 de l’ODD 4, qui invite les gouvernements à faire en sorte que les apprenants acquièrent les connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

« Au cœur des ODD réside la reconnaissance du fait que l’ODD 4 relatif à une éducation de qualité est un pilier indispensable à la protection de notre maison commune et à la promotion de la fraternité humaine », a déclaré Sa Sainteté le Pape François dans un message vidéo. Il a rappelé aux spectateurs la mission de l’UNESCO – « les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix » – et s’est félicité que les gouvernements s’engagent de nouveau à traduire cette idée dans la pratique.

« Pour reconstruire après la pandémie de COVID-19, nous devons d’abord porter notre attention sur ce que nous apprenons, où et comment nous l’apprenons afin que l’éducation soit le reflet de la société que nous voulons, a affirmé Mme Azoulay. J’ai l’honneur de parrainer et de lancer l’initiative Mission 4.7, qui viendra soutenir et enrichir le travail mené par l’UNESCO pour atteindre cette cible essentielle. »

En qualité de co-parrains de Mission 4.7, Mme Azoulay et M. Ban Ki-moon ont ouvert la manifestation en présence de responsables de haut niveau de divers secteurs engagés à promouvoir cette transformation. Parmi les partenaires ayant assisté au lancement virtuel ont figuré Marcelo Sánchez Sorondo, Chancelier des académies pontificales des sciences et des sciences sociales, Jeffrey Sachs, Président du Réseau des solutions pour le développement durable (SDSN) des Nations Unies, Tan Sri Jeffrey Cheah, Président du groupe Sunway, Sam Loni, Directeur de programme au SDSN, et Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation et co-Présidente de la Mission.

« Tous ensemble, nous devons saisir cette occasion pour faire progresser cette initiative cruciale, a déclaré M. Ban Ki-moon. Travaillons main dans la main pour enseigner le développement durable et la citoyenneté mondiale à l’humanité. Avec les connaissances et compétences requises et grâce à notre empathie pour autrui, nous pouvons créer un avenir meilleur pour tous, sans laisser personne de côté. »

Éducation en vue du développement durable et éducation à la citoyenneté mondiale

Mission 4.7 s’appuiera sur le rôle de chef de file mondial de l’UNESCO dans les domaines de l’Éducation en vue du développement durable (EDD) et de l’Éducation à la citoyenneté mondiale (ECM), que lui ont confié ses États membres et l’Assemblée générale de l’ONU, ainsi que sur sa fonction de responsable du suivi de la cible ODD 4.7. Ensemble, ces programmes fournissent un cadre pour transformer l’éducation, en vue de permettre aux apprenants de tous âges d’agir contre le changement climatique et en faveur du développement durable, de la protection des droits humains et de la paix.

La manifestation s’est poursuivie avec différents acteurs d’agences intergouvernementales et d’organisations non gouvernementales, responsables de l’éducation et universitaires, qui se sont penchés sur les moyens d’intégrer les concepts du développement durable dans les programmes d’enseignement de la maternelle au secondaire, ainsi que sur les avantages d’inculquer les compétences du XXIe siècle et la citoyenneté mondiale aux jeunes apprenants.

Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, a insisté sur l’importance des trois dimensions d’apprentissage que sert l’éducation – cognitive, comportementale et socioémotionnelle. Elle a cité l’exemple de l’école primaire rurale zimbabwéenne Sihlengeni, lauréate du Prix UNESCO-Japon d’EDD, qui a mis en place un programme de permaculture pour apprendre à ses 700 élèves à réduire la déforestation, recycler les déchets, produire des aliments et gérer les terres.

Mme Giannini a déclaré : « On ne peut pas apprendre à protéger son environnement, à prévenir les conflits, à lutter contre les préjugés ou à repérer la désinformation seulement grâce à un manuel ou à des exercices théoriques. Il ne suffit pas non plus d’ajouter des leçons sur le changement climatique, les droits humains ou les ODD dans les programmes d’enseignement pour susciter une mobilisation. Il faut avoir une expérience et un contact avec des situations de la vie réelle, développer une réflexion critique et mener un travail de collaboration dans des environnements sûrs et inclusifs, respectueux de tous les apprenants. »

L’EDD dans l’enseignement supérieur et professionnel a ensuite été évoqué lors d’une séance dirigée par Mme Chandrika Bahadur (Directrice de l’Académie ODD, SDSN), à laquelle ont participé Mme Irina Bokova (ancienne Directrice générale de l’UNESCO) et des acteurs de l’enseignement supérieur. Divers sujets ont été abordés, notamment l’utilisation des programmes d’EDD dans la formation des étudiants et des enseignants, l’écoute des jeunes, la compréhension par les étudiants de l’utilité de l’EDD et de l’ECM dans leur vie, la réduction de la fracture numérique dans l’apprentissage, et la nécessité que les établissements montrent l’exemple pour renforcer la motivation des futurs responsables et leur capacité d’agir de façon éthique.

En plus de plaider en faveur de la réalisation de la cible ODD 4.7 aux niveaux mondial, national et local, Mission 4.7 organisera et mettra au point des ressources pédagogiques pertinentes, incitera les pays à investir davantage dans une éducation de qualité, et recherchera des moyens de former et soutenir les éducateurs dans le monde entier.

« L’éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale permettra aux jeunes d’aujourd’hui de devenir des responsables informés, efficaces et humains, a affirmé Jeffrey D. Sachs, Président du SDSN. Les États membres des Nations Unies ont bien fait d’inclure la cible ODD 4.7 parmi les catalyseurs essentiels de tous les autres objectifs de développement durable. Je suis très fier et heureux que nous lancions Mission 4.7 pour contribuer à la réalisation de cet objectif primordial. »