Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Un monde prêt à apprendre : appel conjoint pour une éducation de la petite enfance de qualité pour tous

14 Janvier 2019

« Les enfants réalisent les progrès les plus importants avant d’entrer à l’école primaire. Avant leur cinquième anniversaire, le cerveau des enfants est développé à 90 % et les fondements de la réussite à l’école et dans la vie future sont en place », affirme un blog conjoint UNICEF-OCDE-UNESCO.

Mais à l’échelle mondiale, la moitié des enfants d’âge préscolaire n’ont pas accès aux opportunités d’éducation pré-primaire, ce qui pourrait avoir un impact sur leur vie et leur apprentissage à long terme.

L’éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) pose des bases solides pour l’apprentissage tout au long de la vie, en améliorant l’aptitude des enfants à la scolarisation en primaire et en mettant en place un cycle positif de développement dans leurs vies. Les écarts en matière d’apprentissage commençant à se creuser avant le moment de l’entrée à l’école primaire, il est particulièrement important d’assurer une EPPE de qualité pour les enfants défavorisés.

Une EPPE de qualité est une composante indispensable pour réaliser la vision consistant à « ne laisser personne de côté ». Tel a été le message transmis lors de la Réunion mondiale sur l’éducation qui s’est tenue à Bruxelles, en Belgique, en décembre 2018. L’UNESCO a collaboré avec l’OCDE et l’UNICEF pour rassembler des experts et des professionnels afin de souligner l’importance cruciale de l’EPPE de qualité pour tous dans la réalisation de l’Objectif de développement durable 4 et de l’agenda Éducation 2030.

Cette entreprise conjointe s’est penchée sur les défis de l’accès équitable, de la qualité et du financement de l’éducation de la petite enfance – qui concernent aussi bien le Nord que le Sud – et a expliqué comment la Colombie, l’Estonie et la Mongolie avaient efficacement relevé ces défis.

Comment fournir une éducation de la petite enfance universelle de qualité ? Consultez le blog conjoint UNICEF-OCDE-UNESCO signé par Jo Bourne, Andreas Schleicher et Jordan Naidoo, pour en savoir plus sur les mesures concrètes qui peuvent être prises pour offrir à tous les enfants du monde entier qui sont prêts à apprendre, l’accès à l’EPPE de qualité qu’ils méritent.

L’UNESCO aide les États membres à réaliser la cible de l’ODD 4.2 sur l’EPPE par le biais du plaidoyer fondé sur des données probantes, de la production et du partage de connaissances, du renforcement des capacités et de la création de partenariats.

En particulier, l’UNESCO élabore actuellement en coopération avec l’OCDE un instrument d’enquête à l’échelle internationale sur le personnel de l’EPPE appelé STEPP (Enquête auprès des enseignants de l’éducation pré-primaire), à l’intention des pays à revenu faible et intermédiaire, afin de promouvoir le développement de politiques d’EPPE fondées sur des données factuelles.

Le Bureau de l’UNESCO à Bangkok vient de publier le Cadre de compétences pour les enseignants de l’EPPE des petits États insulaires du Pacifique en développement, à l’appui de l’apprentissage précoce de qualité. L’IIPE-UNESCO, l’UNICEF et le Partenariat mondial pour l’éducation collaborent à l’élaboration d’un cours en ligne ouvert à tous (MOOC) sur l’intégration de l’EPPE dans la planification du secteur de l’éducation, qui sera lancé courant 2019, afin de soutenir le renforcement des capacités dans ce domaine.

« Nous devons placer l’éducation pré-primaire de qualité au cœur des programmes et des politiques d’éducation dans tous les pays », conclut le blog conjoint.