Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Muna Mohamed Elhag : faire face au changement climatique au Soudan

07 Février 2019

story_owsd_muna_mohamed_elhag_fr.jpg

© Muna Mohamed Elhag

De nombreux facteurs aggravent la vulnérabilité des communautés agropastorales au Soudan face au stress climatique. La communauté scientifique comprend mal la nature et le degré de vulnérabilité de ces communautés. Cela est dû au manque de partage de données, à l'accès minimal aux scénarios de changement climatique régionalisés, à l'expérience méthodologique limitée et aux compétences en modélisation régionale. La collaboration entre météorologues et spécialistes de l’agriculture demeure faible.

Ma thèse porte sur le changement climatique, un sujet encore peu étudié au Soudan. La bourse de l’Organisation des femmes scientifiques du monde en développement (OWSD) m'a aidée à combler ces lacunes en étudiant le changement climatique et les activités humaines en tant que moteur de la dégradation des terres et de la désertification dans les pâturages du nord-est du Soudan.

J'ai eu le grand privilège d'être formée et de faire des recherches en doctorat dans l’une des principales universités sud-africaines, University of the Free State, dans le cadre de la bourse OWSD en 2003. J'ai été formée au département des sciences des cultures, des sols et du climat de la faculté de l'agriculture et des ressources naturelles entre 2004 et 2007. Depuis mon retour au Soudan en 2007, j'ai essayé de transmettre les compétences techniques et les connaissances que j’ai aquises à mes étudiants et collègues de l'Université de Gezira.

Je suis extrêmement reconnaissante à l’OWSD pour leur soutien, leurs encouragements et leurs conseils, qui m'ont permis de surmonter toutes les difficultés et de me donner la force d'accomplir ce que je voulais faire. Cela m'a permis de me découvrir un courage caché et de dépasser mes propres attentes.

Muna Mohamed Elhag

 

 

L’Organisation des femmes scientifiques du monde en développement (OWSD)

L'OWSD a été fondée en 1987. C'est le premier forum international réunissant d'éminentes femmes scientifiques des pays en développement et des pays développés dans le but de renforcer leur rôle dans le processus de développement et de promouvoir leur représentation dans des postes de leadership scientifique et technologique.L' OWSD propose aux femmes scientifiques du monde en développement une formation à la recherche, un développement de carrière et des possibilités de mise en réseau, à différentes étapes de leur carrière. L'OWSD est hébergé par l'Académie mondiale des sciences pour le progrès de la science dans les pays en développement (TWAS), un programme de l'UNESCO basé à Trieste, en Italie.