La Norvège renforce son soutien à l'UNESCO avec un nouvel accord de plus de 14 millions de dollars

dg-aa-signing-norway-drupal.jpg

© UNESCO/Christelle ALIX
17 Novembre 2017

Une série de programmes de l’UNESCO vont bénéficier d'un nouveau soutien de la part de la Norvège qui prévoit un financement annuel de plus de 14 millions de dollars américains, dans les domaines de l’éducation, de la liberté d'expression et de la protection des sites naturels du patrimoine mondial africain. Ce nouvel accord représente une augmentation de près de 30% de la contribution volontaire du gouvernement norvégien par rapport à 2016.

Lors de la cérémonie de signature de cet accord – le premier de son mandat – la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a exprimé sa profonde gratitude pour le soutien exceptionnel de la Norvège envers l'Organisation. "Je vous suis reconnaissante de votre engagement généreux au-delà de vos contributions obligatoires. Vous montrez l'exemple aux autres États membres dans le contexte financier difficile que nous connaissons. Votre décision d'augmenter votre contribution annuelle et d'accorder un financement avec une telle flexibilité est également une marque précieuse de confiance envers l'UNESCO."

S.E. Mme Elin Østebø Johansen, Ambassadrice et déléguée permanente de la Norvège auprès de l'UNESCO, a réaffirmé la confiance de son gouvernement dans la capacité de l'UNESCO à réaliser ses objectifs. "Le soutien accru de la Norvège s’explique par les performances et les résultats récents de l'Organisation, et il reflète également les priorités de notre pays. Nous sommes convaincus que l'UNESCO mettra ce nouvel accord à profit de manière stratégique, pour mener à bien les objectifs de développement durable."

L'Ambassadrice Østebø Johansen a également souligné que l'éducation était la première priorité du Gouvernement norvégien. "Nous sommes d’ardents défenseurs du travail normatif de l'UNESCO et nous continuons à soutenir la Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications de l'enseignement supérieur. La fonction de suivi est essentielle et c'est pourquoi la Norvège a décidé d'accroître sa contribution au Rapport mondial de suivi sur l’Education et à l'Institut de statistique de l'UNESCO. La Norvège est heureuse de contribuer également à d'autres domaines importants comme la liberté d'expression et la sécurité des journalistes, et au travail relatif à l’océan à travers la Commission océanographique intergouvernementale et à la protection du patrimoine naturel en Afrique."

En matière d'éducation, l'accord de financement vise à soutenir les États membres dans leurs efforts pour élaborer des politiques et planification sectorielles y compris dans les domaines de l'alphabétisation, de l'enseignement et la formation techniques et professionnels, de l'enseignement supérieur, des enseignants, de l'éducation à la santé et le suivi de l’agenda mondial Education 2030.