Un nouveau chapitre dans le partenariat stratégique entre le Japon et l’UNESCO

18 Octobre 2018

dg_abe_688px.jpg

© UNESCO/C.ALIX

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a rencontré pour la première fois ce matin le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. 

« Nous nous réjouissons de la volonté exprimée aujourd’hui d’ouvrir un nouveau chapitre pour la coopération entre l’UNESCO et le Japon : c’est un signe de confiance renouvelée dans notre organisation. Le renforcement de notre partenariat stratégique est fondé sur des priorités partagées à commencer par l’éducation, notamment l’éducation au développement durable et l’éducation des filles et des femmes. Nous sommes également très reconnaissants du soutien japonais à notre engagement sur la réflexion sur l’Intelligence artificielle, ainsi qu’à notre initiative emblématique de l’UNESCO Faire revivre l’esprit de Mossoul. Enfin, nous allons approfondir notre action commune sur la question de la prévention et des réponses apportées aux catastrophes naturelles », a déclaré la Directrice générale à l’occasion de cet entretien.

 Partenaire stratégique, le Japon, pays particulièrement exposé aux catastrophes naturelles, coopère également avec l’UNESCO sur la prévention et la réduction des risques liées aux catastrophes naturelles. Sur l’éducation des femmes, c’est grâce notamment au soutien du Japon qu’un projet d’envergure pour l’alphabétisation des femmes entrepris en Afghanistan qui a bénéficié à 750 000 personnes.  En ce qui concerne la réflexion engagée sur la définition de grands principes pour encadrer l’intelligence artificielle, le Japon compte parmi les partenaires clés de l’UNESCO : il était notamment le partenaire de la table ronde « l’Intelligence artificielle et son impact sur la société » qui s’est tenue le 11 septembre dernier à l’UNESCO.

 ****

Contact média : Aurélie Motta-Rivey, a.motta-rivey@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 21 50.