Nouveau document d’information de l’UNESCO sur la réouverture des écoles dans le contexte de la pandémie de COVID-19

07/05/2020

La réouverture des écoles figure en tête des priorités des gouvernements du monde entier et de leurs ministères de l’éducation. C’est également la principale préoccupation des élèves et de leurs parents, des enseignants et des autres membres du personnel éducatif. Or, à cause des incertitudes qui entourent la nature et l’évolution du COVID-19, les décisions sont en suspens. Il faut en effet mettre en balance les aspects de santé et de sécurité, parce que des milliers de contaminations se produisent chaque jour, et les craintes suscitées par la perte d’apprentissage et les autres risques liés à la fermeture prolongée des écoles, en particulier pour les catégories de population les plus vulnérables, parce que les inégalités en matière d’apprentissage et d’accès aux services sanitaires et sociaux via l’école viennent creuser les inégalités sociales.

Un nouveau document d’information de l’UNESCO sur la préparation de la réouverture des écoles réunit des renseignements issus des pratiques actuelles, mais aussi de l’expérience et des enseignements tirés de crises précédentes. Il a pour objet de sensibiliser aux aspects essentiels de la réouverture des écoles et de fournir des orientations stratégiques à l’appui de l’élaboration des politiques et pratiques liées à cette question particulièrement sensible et complexe.

Parmi les questions stratégiques abordées, citons le moment choisi pour rouvrir les écoles et les conditions et modalités de cette réouverture.

En tant qu’organisme des Nations Unies chargé de coordonner et piloter la mise en œuvre du programme mondial d’éducation, l’UNESCO a assuré le suivi des réponses éducatives apportées à la crise du COVID-19 au niveau mondial, recueilli et analysé des informations, et étudié l’évolution, l’ampleur et les conséquences de la fermeture des écoles due à la pandémie ainsi que les réponses politiques données à ces fermetures. Elle met à profit ces données pour favoriser le dialogue et l’échange d’expérience sur les politiques.