Un nouveau réseau de jeunes professionnels du patrimoine culturel émerge d’un projet UNESCO/UE

14/06/2019

« Le patrimoine a la capacité de transcender le langage et il fait partie intégrante de notre identité. C'est un moyen de mieux se comprendre ». C’est ainsi que Victoria Kelly, l'une des 28 participantes au Forum européen des jeunes professionnels du patrimoine, décrit les effets du patrimoine culturel sur les gens et les sociétés. Spécialisés dans les domaines du patrimoine culturel matériel et immatériel, les jeunes participants des 28 États membres de l'Union européenne ont profité de ce Forum de cinq jours pour débattre des multiples réalités de la pratique du patrimoine culturel aux niveaux local, national et international. En tant que nouvelle génération de professionnels et de messagers du patrimoine culturel, ils se sont rassemblés autour d’une vision commune du patrimoine, dans laquelle le patrimoine matériel et immatériel sont étroitement liés et où la participation active des communautés locales est indispensable à leur protection et à leur sauvegarde.

 

Mettre en évidence les liens entre le patrimoine culturel matériel et immatériel

Le Forum européen des jeunes professionnels du patrimoine a proposé une approche novatrice du patrimoine culturel en abordant le patrimoine culturel matériel et immatériel en concomitance et en explorant les synergies et les défis de leur sauvegarde dans le contexte européen. La Convention du patrimoine mondial de 1972 et la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ont fourni les cadres permettant de contraster leurs différentes approches du patrimoine et des communautés, tout en soulignant leur complémentarité. Deux études de cas locales de Zadar - l'art de la construction en pierre sèche et les ouvrages de défense vénitiens - ont offert une excellente occasion d’expérimenter cette comparaison de manière directe et pratique.

« La meilleure chose que j'ai apprise au cours de ce Forum est le lien entre le patrimoine culturel matériel et immatériel car, en tant qu'architecte, je ne les ai jamais étudiés en relation. En tant que jeunes professionnels du patrimoine et futurs responsables, il est important d’être informés sur les différentes facettes du patrimoine », a déclaré Bastien Fréard, le participant luxembourgeois.

 


European Young Heritage Professionals Forum
© Mathieu Guéritte, 2019 / UNESCO

Le pouvoir des émotions

Des présentations, des jeux interactifs et des exercices de groupe ont permis aux participants de consolider les connaissances récemment acquises. En utilisant le récit et le design émotionnel, les 28 jeunes messagers du patrimoine culturel ont conçu des activités de sensibilisation interactives autour de chacune des deux études de cas locales. Organisés en quatre équipes, les participants ont travaillé en étroite collaboration avec les étudiants locaux pour adapter leurs stratégies de communication au contexte local. Munis de cartes et d’accessoires créatifs, ils ont investi les rues de Zadar pour dialoguer avec les habitants et entendre ce que l’art de la construction en pierre sèche et les ouvrages de défense vénitiens représentent pour eux. La participation a dépassé toutes les attentes. En environ deux heures, plus de 300 personnes ont pris part à cet exercice. Les passants se sont arrêtés et ont ouvert leurs cœurs - des histoires d'amour, de perte et d'appartenance étaient associées à la présence de ces trésors locaux dans leur ville, Zadar. Le patrimoine n'appartenait pas au passé, mais à eux, en tant que partie intégrante de leur identité.

 


European Young Heritage Professionals Forum
© Mathieu Guéritte, 2019 / UNESCO

Observez vos collègues et inspirez-vous

Les projets individuels proposés par chacun des participants faisait partie des critères de sélection du Forum. Au cours des laboratoires de projet qui se déroulaient chaque jour, les jeunes ont eu la chance de collaborer avec des homologues et des experts pour affiner leurs idées et améliorer leurs projets. Par conséquent, des initiatives telles que la création d'un réseau de jeunes professionnels du patrimoine ont été clarifiées et ont trouvé de nouveaux partisans parmi les participants. Parmi les autres initiatives, on peut citer la sensibilisation aux sites archéologiques, à l'aide du patrimoine culturel immatériel ou l'utilisation de jeux pour informer les enfants sur leur patrimoine.

L’intérêt des participants variait de l’intégration de la réalité augmentée à la vision de bâtiments restaurés dans des villes d’Europe en passant par l’exploitation du patrimoine culturel immatériel pour responsabiliser et inspirer les enfants des écoles dans des milieux défavorisés. À la fin du Forum, plusieurs idées d’activités conjointes ont émergé et ont commencé à prendre forme.

 


© Mathieu Guéritte, 2019 / UNESCO

Devenir un jeune messager du patrimoine culturel

 « Le patrimoine n'est pas une chose statique. Il évolue et s'adapte. Ainsi, les professionnels du patrimoine doivent aussi évoluer et s’adapter. Il n'y a pas de meilleur moyen que d'impliquer les jeunes, qui apportent de nouvelles idées et de nouvelles compétences dans le domaine du patrimoine », a déclaré Michał Wosiński à propos de l'importance d'impliquer les jeunes et les jeunes professionnels dans la protection du patrimoine culturel.

Le Forum a été un grand succès en créant d’un réseau de 28 jeunes professionnels du patrimoine qui peuvent agir en tant que de messagers du patrimoine culturel dans leurs propres pays et communautés et faire connaître le potentiel fort du patrimoine en tant que moteur d'un changement social positif. En tant que messagers, les jeunes praticiens vont activement sensibiliser les gens à l'importance de prendre soin de notre patrimoine commun et de le transmettre.


European Young Heritage Professionals Forum
© Mathieu Guéritte, 2019 / UNESCO

 

A propos du forum

Le Forum européen des jeunes professionnels du patrimoine s’est déroulé à Zadar, en Croatie, du 20 au 24 mai 2019 et a été organisé dans le cadre du projet conjoint UNESCO-UE 2018, Année européenne du patrimoine culturel: mobiliser les jeunes pour une Europe inclusive et durable, et a fait partie du programme d’éducation au patrimoine mondial.


European Young Heritage Professionals Forum
© Mathieu Guéritte, 2019 / UNESCO

Le Forum a été organisé par la Commission croate pour l'UNESCO et le Ministère de la culture de la République de Croatie. Il a été développé en étroite coopération avec l’ONG Diadrasis.