Nouvelle adoption par consensus de décisions sur le Moyen-Orient à l’UNESCO

10 Octobre 2018

dg_azoulay_0.jpg

UNESCO Director-General, Audrey Azoulay
© UNESCO/C.Alix

« La présence des parties ici à l’UNESCO autour de la table et la bonne volonté dans la négociation : tels sont les fondements du consensus obtenu à nouveau aujourd’hui »

C’est à nouveau par consensus que le Conseil exécutif de l’UNESCO a adopté des décisions* sur le Moyen-Orient ce matin dans le cadre de la 205e séance plénière. Depuis un an, la totalité des douze décisions sur le Moyen-Orient ont fait l’objet d’un consensus après une négociation entre les parties, facilitée par le Secrétariat de l’UNESCO.

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a déclaré : « Je tiens ici à saluer l’esprit de dialogue et le sens des responsabilités qui ont permis d’atteindre ce résultat. Une tendance au consensus se dessine désormais. Elle est fondée sur la présence à l’UNESCO, autour de la table, de l’ensemble des parties et bien entendu sur leur bonne volonté. Ces facteurs étaient réunis au cours des derniers mois et ont permis au Secrétariat de jouer pleinement son rôle de médiation.

« Je souhaite remercier ceux qui ont travaillé pour y parvenir, et tout particulièrement les représentants des délégations palestinienne, israélienne et jordanienne, et tous les membres du Conseil exécutif qui ont souhaité favoriser cet accord, de même que l’Union européenne.

« Plus largement, ce résultat doit inciter l’ensemble des Etats membres à travailler ensemble, dans un esprit d’unité, y compris sur les objectifs les plus difficiles. La volonté de parvenir au consensus est dans l’ADN même de l’UNESCO. Je souhaite qu’il continue chaque jour de guider notre travail, et ce dans l’ensemble des organes de gouvernance de l’Organisation.

« Ce résultat nous rappelle toute la pertinence du multilatéralisme et de notre Organisation qui a précisément été créée pour favoriser le dialogue et la coopération internationales. Ce résultat nous rappelle la nécessité d’être ici à l’UNESCO autour de la table et de faire preuve de bonne volonté : tels sont les fondements du consensus obtenu à nouveau aujourd’hui. Mon vœu est que la tendance constatée depuis un an se poursuive. Le Secrétariat est prêt à continuer à y jouer toute sa part. »

 

****

Lire les projets de décision

Palestine occupée

Application de la résolution 39 C/55 et de la décision 204 EX/26 concernant les institutions éducatives et culturelles dans les territoires occupés

Contact : Aurélie Motta-Rivey, a.motta-rivey@unesco.org, +33 (0)7 72 44 89 91

*La décision adoptée en Commission sera soumise pour approbation définitive à la session plénière du Conseil exécutif la semaine prochaine.