Nouvelle journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire, y compris le cyber-harcèlement

11/12/2019
,

Les États membres de l’UNESCO ont déclaré le premier jeudi de novembre de chaque année Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire, y compris le cyber-harcèlement, reconnaissant que la violence en milieu scolaire sous toutes ses formes porte atteinte aux droits des enfants et des adolescents à l’éducation, à la santé et au bien-être. La Journée appelle à renforcer les partenariats et les initiatives qui accélèrent les progrès dans la prévention et l’élimination de la violence et du harcèlement à l’école, y compris le cyber-harcèlement.

L’ensemble des 193 États membres de l’UNESCO ont approuvé la Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire, y compris le cyber-harcèlement, à la 40e session de la Conférence générale de l’UNESCO en novembre, suite à sa proposition à la 207e session du Conseil exécutif de l’UNESCO en octobre, par la France, le Mexique et le Maroc.

« Cette Journée internationale appelle à franchir une étape majeure dans l’ambition de prévenir et d’éliminer la violence et le harcèlement en milieu scolaire, y compris le cyber-harcèlement. Nous savons ce qui fonctionne ; de l’engagement politique fort et de la collaboration solide entre les partenaires et les communautés, à l’amélioration des données, à la formation des enseignants et aux environnements scolaires positifs. Il est temps d’appliquer pleinement ces méthodes, afin que nous puissions mettre un terme au problème dévastateur de la violence scolaire », a dit Stefania Giannini, la Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation.

La proposition de journée internationale faite par la France, le Mexique et le Maroc souligne la nécessité de remédier véritablement aux causes profondes de la violence et de promouvoir une culture du respect des droits des élèves et d’une tolérance zéro à l’égard de la violence. Elle appelle les États membres, les partenaires des Nations Unies, les autres organisations internationales et régionales concernées, ainsi que la société civile, y compris les organisations non gouvernementales, les individus et les autres parties prenantes à aider à promouvoir, organiser et célébrer la journée internationale.

La lutte contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire est essentielle pour réaliser les objectifs de développement durable (ODD), en particulier l’ODD 4, qui vise à garantir une éducation de qualité équitable et inclusive et promouvoir des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous, ainsi que l’ODD 16, qui vise à promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives.

Quelle est la gravité du problème de la violence et du harcèlement en milieu scolaire, y compris du cyber-harcèlement ?

Selon le rapport de l’UNESCO intitulé « Au-delà des chiffres : en finir avec la violence et le harcèlement à l’école », qui présente les données les plus récentes et complètes sur cette question, presque un élève sur trois a été harcelé ou agressé physiquement par ses camarades à l’école au moins une fois au cours du dernier mois. Le harcèlement en ligne et sur téléphone mobile s’accroît également, et les données montrent un lien et une continuité évidents entre le harcèlement en ligne et hors ligne. La plupart des élèves victimes de cyber-harcèlement ont d’abord été harcelés à l’école, et un grand pourcentage des victimes de harcèlement ont été harcelés à la fois en ligne et hors ligne.

Les conséquences de la violence et du harcèlement à l’école, notamment du cyber-harcèlement, sont considérables. Les enfants et les jeunes peuvent notamment avoir des difficultés de concentration en classe, manquer des cours, éviter les activités scolaires, être absents ou abandonner complètement l’école. Cela a un impact négatif sur les résultats scolaires et les perspectives d’études et d’emploi futurs. Une atmosphère d’anxiété, de peur et d’insécurité est incompatible avec l’apprentissage et les environnements d’apprentissage non sécuritaires peuvent nuire à la qualité de l’éducation de tous les apprenants.

Les partenaires saluent l’annonce

La journée internationale est une contribution à Safe to Learn (Apprendre en sécurité), une campagne mondiale de cinq ans visant à mettre fin à la violence dans les écoles pour que les enfants soient libres d’apprendre, de progresser et de réaliser leurs rêves. Elle réunit des partenaires des communautés pour l’éducation, la protection de l’enfance et la prévention de la violence, en s’assurant que ces groupes unissent leurs efforts et s’appuient sur leurs forces respectives pour rendre les écoles plus sûres. L’UNESCO est un partenaire officiel de la campagne Safe to Learn, et membre du Partenariat mondial pour mettre fin à la violence envers les enfants.

Le Dr Howard Taylor, directeur exécutif du Partenariat pour mettre fin à la violence, a salué la Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire, y compris le cyber-harcèlement, comme une étape importante pour faire en sorte que tous les enfants apprennent en sécurité. « Si nous ne luttons pas contre la violence dans les écoles – et en ligne – nous réduisons à néant l’ensemble des investissements dans le système éducatif. Les enfants sont des agents du changement au sein de leurs écoles et communautés, et ne cessent d’exiger une action plus urgente. La journée internationale est une occasion importante de rassembler les forces des partenariats pour attirer l’attention sur ce sujet afin de mettre fin à toutes les formes de violence, y compris le harcèlement au sein des écoles et en ligne. Il est possible d’éliminer la violence contre les enfants. Le temps est venu d’y mettre fin. »

« Le Forum mondial de lutte contre le harcèlement salue l’annonce d’une journée internationale qui met en avant le droit des enfants à ne pas subir le type de violences qu’engendre le harcèlement. Le harcèlement étant un problème mondial, nous devons trouver ensemble des solutions et traiter ce problème conjointement, ce que permet la Journée internationale contre la violence et le harcèlement en milieu scolaire, y compris le cyber-harcèlement », a ajouté Magnus Loftsson, président du comité scientifique du Forum mondial de lutte contre le harcèlement.