News

Nouvelle publication : ouvrir la voie à l’inclusion dans l’éducation

06/10/2020

« Tous les élèves doivent apprendre ensemble, dans la mesure du possible, quels que soient leurs handicaps et leurs difficultés. » Tel est l’un des principes adoptés lors de la Conférence mondiale de l’UNESCO sur les besoins éducatifs spéciaux qui a eu lieu à Salamanque (Espagne).

Une nouvelle publication de l’UNESCO intitulée Towards inclusion in education : status, trends and challenges: the UNESCO Salamanca Statement 25 years on (Vers l’inclusion dans l’éducation : progrès, tendances et défis 25 ans après la Déclaration de Salamanque de l’UNESCO) se penche sur la situation passée, actuelle et future de l’inclusion dans l’éducation depuis la Conférence de Salamanque afin de guider le perfectionnement des politiques et pratiques nationales inclusives.

Cette publication est aujourd’hui plus pertinente que jamais.

La pandémie de COVID-19 accentue les inégalités d’apprentissage et touche plus particulièrement les enfants et les jeunes marginalisés.

Le Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2020 consacré à l’inclusion et l’éducation montre que, pendant cette crise, environ 40 % des pays à revenu faible ou intermédiaire (tranche inférieure) n’ont pas soutenu les apprenants exposés à un risque d’exclusion, comme les pauvres, les minorités linguistiques et les élèves handicapés.

Selon les projections de l’UNESCO, quelque 24 millions d’apprenants, du préscolaire à l’enseignement supérieur, risquent de ne pas retourner en classe à la suite de la fermeture des établissements scolaires pour cause de COVID-19.

La promotion de l’inclusion et de l’équité doit occuper une place centrale dans les plans visant à développer l’apprentissage à distance pendant la fermeture des établissements scolaires et à préparer leur réouverture.

« Nous devons créer des systèmes éducatifs qui fassent de la diversité un atout, et où chaque élève ait la même importance », affirme Mel Ainscow, professeur émérite à l’Université de Manchester et coordonnateur de rédaction de cette publication.

Par le biais de ce document, l’UNESCO entend soutenir les États membres dans les efforts qu’ils déploient pour trouver des moyens plus efficaces de lever les obstacles à la mise en place de systèmes éducatifs plus inclusifs. La publication préconise des mesures qui permettront de renforcer les politiques nationales, les programmes scolaires, les examens, l’évaluation des établissements scolaires, la formation des enseignants et les budgets. 

« Les écoles inclusives sont le moyen le plus efficace de combattre les attitudes discriminatoires et la discrimination liée au genre, en créant des communautés accueillantes, en édifiant une société intégratrice et en atteignant l’objectif de l’éducation pour tous », affirme Florence Migeon, Spécialiste de programme pour l’inclusion dans l’éducation à l’UNESCO.

Chaque apprenant importe et importe de la même manière, quels que soient ses besoins, ses différences, son statut et son genre. Pourtant, 25 ans après l’adoption de la Déclaration de Salamanque, offrir à tous les apprenants les mêmes chances de recevoir une éducation demeure un défi majeur partout dans le monde.

En savoir plus :