Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Œuvrer pour une communauté internationale sur l’IA dans l’éducation

24 Mai 2019

Alors que les stratégies de développement de l’IA doivent alimenter la concurrence dans les sphères publique et privée, l’UNESCO appelle à bâtir une communauté internationale ayant les mêmes valeurs quant au développement de l’IA et à son utilisation dans l’éducation. Cet appel s’accompagne d’une recommandation pour les États membres de promouvoir collectivement l’utilisation équitable de l’IA dans l’éducation en partageant des technologies, des programmes et des ressources d’IA à l’appui du renforcement des capacités.

Il s’agit de l’une des principales recommandations du Consensus de Beijing sur l’IA dans l’éducation adopté à la Conférence internationale sur l’IA et l’éducation, qui s’est tenue du 16 au 18 mai dans la capitale chinoise. Le document devrait être publié début juin 2019.

La Conférence a consisté en trois jours d’échange entre des ministres et des représentants d’organisations internationales, de la société civile et de l’industrie de l’IA sur les moyens de tirer le meilleur parti de l’IA pour l’avenir de l’éducation. Elle a attiré plus de 50 ministres, plus de 500 représentants internationaux de plus de 120 États membres et une centaine de représentants d’organismes des Nations Unies, d’institutions académiques, de la société civile et de dirigeants de l’industrie de l’IA.

Le Président Xi Jinping a présenté une lettre de félicitations soulignant la détermination de la Chine à agir de front sur la question de la transformation de l’IA, et à encourager les talents et les initiatives de haute qualité dans le domaine de l’IA  afin d’intégrer cette dernière dans le secteur de l’éducation.

Il a pris acte des opportunités de coopération associées à un changement aussi profond : « les transformations de l’éducation déclenchées par le développement rapide de l’intelligence artificielle présentent un potentiel prometteur pour accélérer la réalisation de l’ODD 4 et de l’agenda Éducation 2030, et pour améliorer notre confiance à atteindre un consensus et à approfondir la coopération. »

L’UNESCO poursuivra sa collaboration avec les organismes des Nations Unies, les États membres et les partenaires publics et privés afin de soutenir l’élaboration de ressources et de valeurs communes sur ce sujet.

« Au nom de l’UNESCO, j’invite tous les partenaires publics et privés à continuer de partager les savoirs, les ressources et les outils d’IA (…) dont nous avons besoin pour améliorer et élargir le partage des bonnes pratiques », a dit Mme Giannini à la cérémonie de clôture de la conférence.

Le Consensus de Beijing est le tout premier document ratifié par des ministres du monde entier sur les moyens de tirer le meilleur parti de l’IA dans l’éducation, et de l’utiliser en tant que levier pour réaliser l’ODD 4. Il a pour but d’aider les gouvernements, les organisations internationales et l’industrie à diriger les politiques d’IA de manière efficace et prévoyante.

Comme l’a dit Mme Sun Chunlan, Vice-Première ministre de la République populaire de Chine, à la cérémonie d’ouverture, « la technologie change le monde, tandis que l’éducation façonne l’avenir ».

Une vision commune et des valeurs partagées sur l’IA dans l’éducation seront essentielles pour construire cet avenir ensemble.