Un partenaire de la Coalition se mobilise en faveur des enseignants

02/06/2020

Plus de 9 millions d’enseignants sans formation touchés par le COVID-19 dans le monde

De nouvelles données, publiées ce jour par l’Équipe spéciale sur les enseignants, indiquent que 9,1 millions d’enseignants touchés par les fermetures d’écoles liées au coronavirus (sur les 63 millions d’enseignants concernés en tout au niveau mondial) n’ont pas de formation. Cela ne fait qu’aggraver les conséquences de la crise, car les enseignants sont obligés de s’adapter à l’apprentissage à distance.

Ce problème est particulièrement aigu en Afrique subsaharienne, où près de la moitié (42 %, ou 2,7 millions) des 6,4 millions d’enseignants du primaire et du secondaire touchés par les fermetures d’écoles n’ont pas reçu de formation. En Asie centrale et du Sud, 3,3 millions d’enseignants sans formation ont été touchés par les fermetures d’écoles, soit près d’un quart (24,5 %) des 13,8 millions d’enseignants concernés en tout. En Amérique latine et dans les Caraïbes, ce chiffre s’élève à 894 000, c’est-à-dire 14 % des 6,4  millions d’enseignants concernés en tout.

Par ailleurs, des données publiées par l’Équipe spéciale sur les enseignants, hébergée par l’UNESCO, sur la base des données recueillies par l’Institut de statistique de l’UNESCO et l’Union internationale des télécommunications, révèlent que 706 millions des 1,75 milliard d’apprenants que l’on dénombre dans le monde n’ont pas accès à Internet.

Ces données, qui témoignent de l’ampleur du défi éducatif posé par le COVID-19, ont été abordées lors du sommet TEACHERS OF THE WORLD UNITE! consacré au coronavirus et à l’avenir de l’éducation, qui a eu lieu le 26 mai.

Ce sommet, dont le coup d’envoi a été donné par Sunny Varkey, fondateur de la Fondation Varkey et du Global Teacher Prize, a été l’occasion du lancement de neuf équipes spéciales pour les enseignants sur le coronavirus et l’avenir de l’éducation, qui seront coordonnées en collaboration avec l’Équipe spéciale sur les enseignants. Ces neuf équipes spéciales mettront au service des gouvernements et des organismes internationaux l’expertise et les perspectives diverses d’enseignants de tous les continents concernant les politiques clés, par exemple la fourniture d’un accès fiable à Internet pour tous, de solutions pour maintenir les enfants dans l’apprentissage, et d’un environnement sûr pour les enseignants et les élèves lors de la reprise de l’école.

L’Équipe spéciale sur les enseignants a donné aux enseignants présents lors du sommet l’occasion de contribuer à un projet de boîte à outils, en formulant à l’intention des directeurs d’établissement des conseils pratiques et des listes de contrôle pour leur apporter un soutien et assurer leur protection lors de la réouverture des écoles. Les participants ont pu discuter de la boîte à outils et donner leur avis en vue d’améliorer cet important outil international avant sa publication.