Article

Partenariat historique entre l’UNESCO et l’AUF pour renforcer l’apprentissage en Afrique

01/02/2021
04 - Quality Education

L’UNESCO et l’AUF, œuvrant dans le domaine de l’éducation, ont signé mardi 26 janvier 2021 un protocole d’entente afin de développer les synergies et complémentarités de leurs actions.

En effet, l’UNESCO, qui accorde une priorité élevée à l’amélioration de la qualité de l’éducation, travaille à la production et à la diffusion de ressources éducatives pour les établissements d’enseignement et pour les élèves du primaire et du secondaire en Afrique subsaharienne francophone. Dans ce cadre, le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel met en œuvre un projet visant à renforcer les politiques nationales et les capacités des pays d’Afrique francophone à produire des ressources éducatives pour l’enseignement de base.

L’AUF possède quant à elle une expertise appropriée pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation, notamment dans l’enseignement supérieur et pour les pays francophones. Son programme APPRENDRE, Appui à la Professionnalisation des pratiques enseignantes et au développement de ressources, bénéficie ainsi d’un réseau d’experts qui pourra contribuer efficacement au déploiement des ressources éducatives des pays d’Afrique francophone au sud du Sahara.

Lors de la signature conjointe de ce nouveau partenariat, la directrice de l’AUF pour Afrique de l’Ouest, Mme Ouidad Tebbaa, et le Recteur de l’AUF, M. Slim KHALBOUS, ont assuré de leur volonté à travailler aux côtés de l’UNESCO :

© UNESCO/ Mélodie Petit

L’AUF a adhéré à la Coalition Mondiale pour l’Education pour tous lancée par l’UNESCO, et nous voulons être un acteur principal aux côtés de l’UNESCO sur le développement inclusif de l’éducation dans le monde.

M. Slim KHALBOUS, Recteur de l’AUF

Ainsi, l’UNESCO et l’AUF, agissant dans le cadre d’une coopération conjointe et concertée, mèneront à bien des projets communs pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement, notamment dans les pays d’Afrique francophone.

© UNESCO/ Mélodie Petit

Le champ d’actions de l’UNESCO, couvre aussi bien l’enseignement primaire, secondaire, qu’universitaire, avec un accent particulier sur les deux premiers. L’Agence Universitaire de la Francophonie met un accent particulier sur l’enseignement supérieur. La combinaison entre nos deux organisations nous permet de mettre nos ressources, financières et humaines, au service de ressources éducatives de qualité, qui permettront d’avoir des enseignants bien formés, qui à leur tour permettront d’avoir des enseignements de qualité auprès de nos enfants. Cette entente que nous venons de signer ce matin n’est qu’un début pour le travail que nous allons faire avec l’Agence Universitaire de la Francophonie.

M. Dimitri Sanga, Dir. du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel

En effet, outre le programme APPRENDRE de l’AUF et le projet Ressources Educatives de l’UNESCO, les deux Organisations ont d’ores et déjà identifié des pistes de collaborations communes, comme pour les programmes IFADEM (Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres) et ELAN (Ecole et langues nationales) mis en œuvre par l’AUF et l’IFEF, ainsi que pour les projets « Renforcer l’enseignement au G5 Sahel » et « ImaginEcole », une plateforme d’enseignement à distance pour les pays d’Afrique francophone, mis en œuvre par l’UNESCO et son Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel.  

 

Pour en savoir plus :

Imaginecole : la Coalition mondiale pour l’éducation de l’UNESCO lance une plateforme d’apprentissage pour l’Afrique francophone

Mise en place d’une plateforme régionale d’enseignement et d’apprentissage à distance pour 10 pays d’Afrique francophones