Press release

Les participants à la Conférence mondiale sur la liberté de la presse s’engagent en faveur d’une protection renforcée des journalistes

08/12/2020

Paris, 8 décembre—L’UNESCO et le Royaume des Pays-Bas organisent les 9 et 10 décembre la Conférence mondiale sur la liberté de la presse 2020 qui réunira dans un format en ligne novateur des journalistes influents et des champions de la liberté de la presse du monde entier. Figurent notamment parmi ces intervenants appelés à débattre de solutions susceptibles de permettre de relever les défis les plus pressants auxquels les médias sont confrontés dans la période inédite actuelle :

  • Maria Ressa, Présidente de Rappler (Philippines)
  • Amal Clooney, avocate des droits de l’homme (Royaume Uni)
  • Matthew Caruana Galizia, Directeur de la Fondation Daphne Caruana Galizia (Malte)
  • Elisabeth Bumiller, cheffe du bureau de Washington du New York Times (États-Unis)
  • Christiane Amanpour, cheffe des informations internationales à CNN (États-Unis)
  • Carole Cadwalladr, Journaliste et collaboratrice au quotidien The Guardian (Royaume Uni)
  • Joe Maalouf, Fondateur de l’ONG Dignity (Liban)
  • Nima Elbagir, correspondante internationale pour CNN (Soudan)
  • Carmen Aristegui, animatrice à CNN en Español (Mexique)
  • Jineth Bedoya, journaliste lauréate 2020 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano (Colombie)

De nouvelles recherches, des outils et des mesures seront annoncés lors de cet événement en faveur du renforcement de la liberté de la presse et de la sécurité des journalistes de par le monde.

Cette réunion virtuelle organisée sur deux jours comprendra de nombreux panels interactifs et des échanges sur des sujets allant des enquêtes sur les meurtres de journalistes, à la réponse des médias face au COVID-19, en passant par la violence en ligne envers les femmes journalistes, la viabilité de la presse ou la régulation des contenus en ligne. Des représentants gouvernementaux, des magistrats, des rapporteurs spéciaux et des représentants de la société civile participeront aux échanges.

Points saillants de la conférence :

  • Échanges introductifs (9 décembre) avec des journalistes de premier plan et des champions de la liberté de la presse
  • Un panel de haut niveau sur la sûreté des journalistes et le problème de l’impunité pour les crimes contre les travailleurs des médias avec, en particulier, Stef Blok, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Irene Khan, Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression, la juriste Amal Clooney et Věra Jourová, Vice-Présidente de la Commission européenne chargée du respect des valeurs et de la transparence de l’Union européenne.
  • Échange approfondi avec la journaliste de CNN Christiane Amanpour jeudi 10 qui répondra exclusivement aux questions du public, notamment via les réseaux sociaux de l’UNESCO.
  • Conversation de deux femmes journalistes de premier plan en Amérique latine, Jineth Bedoya et Carmen Aristegui qui confronteront leur expérience en matière de lutte contre la censure et de violence faite aux femmes.

Lancements importants :

L'organisation de cet événement les 9 et 10 décembre, respectivement Journée internationale contre la corruption et Journée internationale des droits de l'homme, sera une occasion exceptionnelle de revenir sur les performances des médias indépendants en 2020, notamment en ce qui concerne la pandémie de COVID-19 ou les investigations en matière de corruption et de violations des droits fondamentaux de la personne, alors que les journalistes eux-mêmes sont attaqués.

Inscription

Les journalistes souhaitant couvrir la conférence sur place, au World Forum de La Haye, peuvent s’inscrire ici. Veuillez noter que si les organisateurs souhaitent faire de leur mieux pour accueillir tout un chacun sur le site de la conférence, ils ne peuvent garantir que ce sera possible en raison des mesures sanitaires.

Contact médias UNESCO: Clare O'Hagan