Perspectives régionales | États Arabes

29/11/2021

L’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO) a organisé le Forum régional sur l’économie culturelle numérique (Regional Forum on Digital Cultural Economy, en anglais) du 21 au 23 octobre, en Tunisie. Le Forum a appelé les pays arabes à adopter de nouvelles approches reconnaissant le rôle croissant des technologies numériques dans les industries culturelles. Les thèmes abordés par les participants se sont axés sur le financement l’industrie du contenu culturel numérique et les start-ups dans les pays arabes, la création de contenu et l’économie culturelle numérique pour le développement durable, et le rôle de la création de contenu culturel et de l’économie culturelle numérique dans la réalisation des Objectifs de développement durable. En outre, l’Observatoire de l’ALECSO a publié le troisième bulletin statistique pour 2021 intitulé « Le patrimoine culturel mondial dans les pays arabes » (World Cultural Heritage in the Arab Countries, en anglais), comprenant des données et des indicateurs sur le patrimoine culturel matériel et immatériel, ainsi que sur les biens patrimoniaux en danger, dans le monde et dans les pays arabes.  

Par ailleurs, l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture (ICESCO), et le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication du Royaume du Maroc, a proclamé Rabat capitale mondiale de la culture islamique 2022 pour la région arabe, dans le cadre du programme des capitales mondiales de la culture islamique de l’ICESCO. Chaque année, trois capitales de la culture islamique, représentant les régions arabe, asiatique et africaine, sont sélectionnées.  

Le think tank du Centre Abdulaziz pour la culture mondiale (Ithra) et l’Economist Intelligence Unit ont publié un rapport intitulé « La culture au 21ème siècle » (Culture in the 21st Century, en anglais) sur l’état actuel de l’offre et de la consommation culturelle dans les régions du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. L’Ithra a, par ailleurs, élaboré un rapport sur le « paysage culturel et créatif » de l’Arabie saoudite et un autre sur l’impact de la COVID-19 sur les industries culturelles.