Perturbation et résilience : Les rapports de l'UNESCO révèlent de nouvelles données sur l'impact de la COVID-19 sur la culture

17/06/2021

L'UNESCO lance une série de rapports qui révèlent l'ampleur de l'impact de la COVID-19 sur le secteur de la culture.
La pandémie perturbe des vies, des communautés et des entreprises dans le monde entier et a profondément affecté l'ensemble de l'écosystème culturel. Dans le même temps, la crise a également révélé le rôle important de la culture en tant que ressource majeure pour la résilience, la connexion et la récupération.

Il s’est passé tant de choses dans le secteur de la culture et à travers le monde, que l'UNESCO a identifié le besoin d'établir une image plus claire, un an après la pandémie, afin de fournir aux décideurs et aux acteurs culturels des données, des pratiques et des conseils actualisés pour mieux informer les stratégies pour l'avenir

Ernesto Ottone R., Sous-Directeur général pour la culture de l'UNESCO

La série de rapports, basée sur des enquêtes et des recherches récentes, fournit des instantanés révélateurs dans 5 domaines : le patrimoine mondial, le patrimoine vivant, les industries culturelles et créatives, les musées et les villes.

Le patrimoine mondial face à la pandémie de COVID-19 met en lumière l'impact de la fermeture des sites sur les communautés locales et souligne les principaux défis engendrés par la pandémie. Le rapport note qu'au plus fort de la crise, 90 % des pays ont été contraints de fermer ou de fermer partiellement leurs sites du patrimoine mondial. En 2020, une chute de 66 % de la fréquentation des sites et une baisse de 52 % des revenus des sites étudiés ont été signalées. 13 % des sites interrogés ont noté que le personnel a été licencié en raison de la COVID-19, avec une moyenne de 40 % du personnel permanent et 53 % du personnel temporaire.

Le patrimoine vivant face à la COVID-19 révèle l'impact de la pandémie sur la capacité des communautés à s'engager dans leur patrimoine vivant et à le transmettre, mais aussi la façon dont les communautés se sont tournées vers le patrimoine vivant comme source de réconfort et de résilience. Le rapport suggère trois grands domaines d'action pour les plans de relance post-pandémie. Premièrement, il sera important de renforcer les mécanismes de soutien direct aux détenteurs du patrimoine vivant. Deuxièmement, il faudra tirer parti des possibilités offertes par les technologies numériques pour soutenir la résilience et la sauvegarde et accroître la visibilité et la reconnaissance du patrimoine vivant. Enfin, il conviendra d'intensifier l'intégration de la sauvegarde du patrimoine vivant dans les plans de préparation, d'intervention et de rétablissement en cas d'urgence.

Les industries culturelles et créatives face à la pandémie de COVID-19,un aperçu de l'impact économique montre que les industries culturelles et créatives se sont toujours moins bien comportées que les économies nationales dans leur ensemble. On estime qu'elles se sont contractées de 750 milliards de dollars américains en valeur ajoutée brute en 2020, tandis que les pertes d'emplois dans ce domaine sont prudemment estimées à 10 millions dans le monde entier, ce qui suggère une chute rapide de l'emploi qui affecte profondément les moyens de subsistance des travailleurs créatifs, en particulier des freelances qui connaissent des taux plus élevés de perte de revenus et de chômage.

Le rapport présente des exemples d'innovations numériques lancées en réponse à cette crise sans précédent et montre comment l'adaptation numérique, en cours dans la plupart des industries culturelles et créatives, a déclenché le développement de nouveaux modèles de production, de distribution et de consommation.

Les musées du monde face à la pandémie de COVID-19, deuxième rapport de l'UNESCO sur l'impact de la COVID-19 sur les musées, estime le nombre actuel de musées dans le monde à environ 104 000. Il constate qu'en 2020, les musées ont été fermés pendant plus de 5 mois (155 jours) en moyenne et que depuis le début de l'année 2021, nombre d'entre eux ont à nouveau dû fermer leurs portes, entraînant, en moyenne, une baisse de 70% de la fréquentation. Le rapport exhorte à la mise en œuvre de politiques de numérisation pour inventorier les collections et soutenir l'éducation et la vulgarisation.

Il tire également la sonnette d'alarme sur l'importance du soutien public aux musées pendant cette période - 50 % des personnes interrogées ont noté une réduction significative des subventions publiques, allant jusqu'à une baisse de 40 % dans certains cas - et souligne que sans politiques urgentes, la place des musées dans les politiques culturelles nationales pourrait être compromise.

Cities, Culture, Creativity: Leveraging Culture and Creativity for Sustainable Development and Inclusive Growth (en anglais) est un document de synthèse publié conjointement par l'UNESCO et la Banque mondiale. Il propose un cadre (le cadre CCC) permettant aux villes de devenir plus créatives en exploitant six catalyseurs, tels que les infrastructures urbaines et l'habitabilité, les compétences et l'innovation, les réseaux et le soutien financier, les institutions et les réglementations inclusives, le caractère unique et l'environnement numérique. On estime que pour chaque emploi créatif dans une industrie culturelle et créative, 1,7 emploi non créatif est créé. Le rapport révèle également le lien entre les industries culturelles et créatives et le dynamisme et le développement des villes, puisque jusqu'à 13 % des emplois urbains dans les industries créatives se concentrent dans les grandes villes du monde entier. Le rapport présente une série de recommandations et de principes directeurs pour aider les villes à mettre en œuvre le cadre de la CCC afin de faire progresser durablement leur développement socio-économique.

Réponse des villes créatives de l'UNESCO à la COVID-19 rassemble, quant à lui, les bonnes pratiques des réponses culturelles à la pandémie des 246 villes créatives de l'UNESCO. Il englobe sept domaines créatifs et sera suivi d'un second rapport plus tard dans l'année, qui comprendra des exemples tels que le projet "City to City" lancé par neuf Villes créatives de l'UNESCO en matière d'arts médiatiques en réponse à la COVID-19, soulignant le rôle des arts dans la recherche de solutions aux défis mondiaux. Mme Virginia Raggi, Maire de Rome, a déclaré : "Nous nous trouvons aujourd'hui à un carrefour très important de l'histoire. C'est à nous d'être en mesure d'apporter les réponses les plus rapides et les plus efficaces pour nos villes. C'est ce que les citoyens attendent de nous. C'est ce que nous nous engageons à faire jour après jour, en faisant appel à la créativité de chacun d'entre nous."

Le tableau brossé par ces rapports indique clairement que, si la crise sanitaire limite l'accès et la participation à la culture, elle a également fait apparaître de nouvelles façons de la vivre, notamment par des moyens virtuels et numériques. Mais l'engagement en ligne nécessite un accès, des compétences et des investissements accrus. Les rapports font également état des expériences et des préoccupations des gouvernements et d'autres parties prenantes, qu'il s'agisse des professionnels de la culture, des autorités nationales et locales ou de la société civile et soulignent la nécessité réelle de mettre en place des politiques qui soutiennent fermement la culture pour un retour réussi.

La série de rapports et de publications est accessible ici :