Article

Perturbations de l’alphabétisation et de l’apprentissage en Indonésie et en Colombie dues au COVID-19

15/07/2020

Dans un monde où près de 773 millions de jeunes et d’adultes n’ont toujours pas les compétences de base en littératie (ISU), la pandémie de COVID-19 et les conséquences du confinement qui l’a accompagné ne font qu’amplifier les défis déjà existants en matière d’alphabétisation.

Dans la ligne du thème de cette année pour la prochaine Journée internationale de l’alphabétisation et les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO, « Enseignement de l’alphabétisation et apprentissages en période de crise du COVID-19 et au-delà », nous nous intéressons à la façon dont les précédents lauréats des Prix ont fait face à cette crise imprévue.

Il s’agit de la première partie d’une série en deux volets où nous suivons les témoignages de l’Indonésie, de la Colombie, de la Jordanie et de la République démocratique du Congo, sur la façon dont les lauréats font en sorte que leurs programmes d’alphabétisation continuent de toucher les populations les plus vulnérables pendant la pandémie.

À Bali, les solutions mixtes numériques et analogiques d’apprentissage et d’alphabétisation au cours de la pandémie sont essentielles

Suivant la philosophie générale selon laquelle l’apprentissage et l’alphabétisation ont une meilleure efficacité dans les langues locales, le programme Wiki Bacabal d’Indonésie, pays où plus de 700 langues sont parlées, a reçu en 2019 le Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation. Fruit de la collaboration de chercheurs, de gouvernements, d’artistes et de la communauté intérieure et extérieure de Bali, BASAbali est un outil de dictionnaire numérique créé à la fois pour préserver les langues locales et promouvoir la diversité linguistique.

De l’avis de Mme Alissa Stern, fondatrice de BASAbali, le Prix vient renforcer le message essentiel selon lequel la lecture et les langues locales comptent, ce qui est particulièrement important dans un endroit comme l’Indonésie où les taux d’alphabétisation sont élevés, mais où la culture de la lecture reste faible.

« Abritant 10 % des langues du monde, reconnaître que la diversité des cultures et des langues a autant d’importance que la diversité des espèces constitue un message important aussi bien pour l’Indonésie que pour le reste du monde » déclare Mme Stern.

À Bali, comme un peu partout dans le monde, les écoles sont fermées depuis le début de la pandémie, ce qui a brutalement limité l’apprentissage et l’alphabétisation.

Pour les enfants des zones reculées et rurales dépourvues d’accès à Internet et qui n’ont pas accès aux livres, les efforts d’alphabétisation ont été au point mort pendant la crise du COVID-19. Pour faire face aux défis posés par le confinement et l’absence de connexion Internet, le programme a investi davantage dans sa production de livres avec de nouvelles aventures de super-héros.

Avant le confinement, grâce au soutien du gouvernement et de 250 enseignants de l’île de Bali, le programme a fait la promotion de ses livres de super-héros pour enseigner l’écriture créative et développer la joie de la lecture chez les enfants et les jeunes. Pendant la crise du COVID-19, BASAbali a également commencé à recueillir des fonds pour fournir ces livres de super-héros aux enfants des communautés les plus éloignées et les plus pauvres, afin qu’ils puissent poursuivre leurs progrès en matière d’alphabétisation et au-delà.

« De cette manière, non seulement les enfants auront de quoi lire, mais ils auront aussi des livres dans les langues locales, nationales et internationales produits par des auteurs et des illustrateurs locaux ayant une sensibilité locale » explique Mme Stern.

L’accès limité à Internet a restreint la capacité du programme à fonctionner pleinement en ligne. Malgré la réduction de la participation en ligne et de la coordination interne occasionnées, cela n’a pas empêché une nouvelle initiative de prendre forme, à savoir le Wikithon de BASABali.

Les gens sont invités à rivaliser les uns avec les autres en ligne, en ajoutant des phrases au dictionnaire wiki balinais-indonésien-anglais.

« Cela a été un franc succès, et maintenant il y a des exemples de phrases pour 16 000 mots et plus ! Nous avons décidé d’organiser des mini-wikithons mensuels pour encourager les gens à continuer à écrire et à lire. Le prochain wikithon sera un concours de composition » dit Mme Stern. « Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes interconnectés et nous devons lutter ensemble contre cette pandémie. »


© BASAbali

Le programme d’alphabétisation des adultes destiné aux ouvriers du bâtiment rencontre des difficultés à cause du confinement en Colombie

La branche régionale de l’association sans but lucratif Camacol à Antioquia, en Colombie, a reçu en 2019 le Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation pour son programme « Obras Escuela » qui a fourni aux ouvriers du bâtiment la possibilité de s’alphabétiser sur leur lieu de travail.

Toutefois, depuis l’apparition du COVID-19 en Colombie, le programme s’est trouvé confronté à de nombreux défis. Provoquant la fermeture des chantiers de construction, la pandémie a obligé les ouvriers à interrompre leur alphabétisation. En outre, comme il s’agissait principalement d’adultes de plus de 45 ans sans connaissances numériques, les ouvriers ont eu des difficultés à utiliser les solutions numériques permettant de remplacer l’apprentissage sur site.

Il a été possible néanmoins de maintenir le contact téléphonique avec la plupart des ouvriers, grâce à une équipe d’enseignants qui ont également reçu un soutien de la part des familles des ouvriers.

Mme Maria Lucia Velez, Directrice RSE de Camacol Antioquia, indique qu’il a été très encourageant de voir les familles soutenir le développement scolaire des ouvriers. Grâce aux conseils des enseignants et des familles, ceux-ci ont pu poursuivre leur apprentissage en suivant les connaissances acquises pendant certains des ateliers qui avaient été proposés avant la pandémie.

« À cause de la distanciation sociale, ce qui était indispensable auparavant comme la proximité des enseignants avec leurs élèves, doit changer aujourd’hui. Nous devons encourager l’intérêt pour l’apprentissage et la connexion avec les élèves par d’autres moyens, par exemple avec de courtes vidéos d’information ou des échantillons audio, pour ne pas arrêter leur processus d’apprentissage » explique Mme Velez.

Le programme « Obras Escuela » a été intégré aux stratégies de soutien à l’éducation proposées en période de COVID-19 par le Ministère et les Secrétaires départementaux et municipaux de l’éducation. Il a également bénéficié d’une grande notoriété au sein de la communauté d’affaires, permettant aussi aux apprenants de Medellín et d’Antioquia de recevoir leur certificat d’alphabétisation et d’école primaire de base dès la fin du programme.

« Nous travaillons actuellement sur le processus de révision curriculaire et d’adaptation du programme pour faire au Ministère de l’éducation nationale une proposition de modèle éducatif flexible. Il s’applique au secteur du bâtiment, ce qui nous permet d’atteindre un grand nombre de personnes et faire reculer l’analphabétisme sur nos territoires » explique Mme Velez.

« Aujourd’hui plus que jamais, alors que le monde est confronté à une crise de cette ampleur, il est nécessaire de trouver des alternatives innovantes pour continuer à renforcer les capacités des populations les plus vulnérables et unir les efforts des organisations et des entités publiques et privées qui œuvrent dans le secteur de la responsabilité sociale et de la philanthropie. C’est la façon de soutenir les processus de transformation sociale et de développement durable » explique Mme Velez.

Cette année, la Journée internationale de l’alphabétisation et les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO se pencheront sur le thème de l’enseignement de l’alphabétisation et des apprentissages en période de crise du COVID-19 et au-delà. Les cinq nouveaux lauréats seront annoncés à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, le 8 septembre 2020.

Les deux Prix internationaux de l’UNESCO pour l’alphabétisation sont le Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong créé en 1989 avec le soutien du Gouvernement de la République de Corée, qui s’intéresse tout particulièrement au développement et à l’utilisation de l’éducation et de la formation en matière d’alphabétisation dans la langue maternelle, et le Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation, créé en 2005 avec le soutien du Gouvernement de la République populaire de Chine, consacré à la promotion de l’alphabétisation chez les adultes des zones rurales et chez les jeunes non scolarisés, en particulier les filles et les femmes.