Pilotage d’un système d’évaluation de l’assurance qualité de l’enseignement supérieur au Mali

27/06/2018

L’UNESCO a soutenu l’organisation d’un atelier au Mali visant à mettre au point un cadre d’évaluation pour les établissements d’enseignement supérieur dans le cadre du projet UNESCO-Shenzhen « Renforcer l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur en Afrique ».

L’atelier, qui s’est tenu du 19 au 21 juin, a élaboré un cadre d’évaluation provisoire qui sera piloté à l’Université de Ségou. Le pilotage du cadre marque une étape essentielle dans la mise en place d’un système complet d’évaluation institutionnelle pour les établissements d’enseignement supérieur au Mali.

Le Mali est en train de mettre en place son agence nationale d’assurance qualité, l’Agence malienne d’assurance qualité pour l’enseignement supérieur et la recherche (AMAQ-Sup), avec le soutien du projet UNESCO-Shenzhen. Le projet est financé par le gouvernement municipal de Shenzhen de la République populaire de Chine, et vise à renforcer les systèmes d’assurance qualité dans l’enseignement supérieur dans 10 pays africains, notamment le Mali.

Depuis 2017, le Mali a fait de grands progrès vers la création d’une agence nationale d’assurance qualité. Le Conseil des ministres a adopté les textes institutionnels pour l’Agence en novembre 2017 et l’Assemblée nationale est parvenue à un consensus sur la création de l’AMAQ-Sup en mai 2018.

Afin d’opérationnaliser les fonctions d’assurance qualité, la Direction générale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (DGESRS) du Mali a décidé de lancer une expérience d’évaluation institutionnelle avec l’Université de Ségou, une université multidisciplinaire récemment créée. L’expérience de pilotage déploiera un système complet d’évaluation institutionnelle en 2018, comprenant une évaluation exploratoire sur le terrain, une auto-évaluation par l’Université, des visites d’un comité d’experts, et la rédaction d’un rapport d’évaluation.

Durant l’atelier, des experts en matière d’évaluation de l’assurance qualité et des responsables de la DGESRS ont élaboré et validé un système de référence pour l’évaluation institutionnelle, qui servira de référence pour l’évaluation de l’Université de Ségou. L’évaluation pilote est constructive pour tester la pertinence du cadre provisoire d’évaluation institutionnelle. Les ajustements nécessaires seront identifiés durant la phase pilote en vue de finaliser le cadre avant son déploiement à plus grande échelle au Mali.

La mise en œuvre des activités relatives à l’assurance qualité en Afrique de l’Ouest et notamment au Mali, au Niger, en Gambie et au Sénégal, bénéficie du soutien du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO à Dakar, avec la participation du Bureau de l’UNESCO à Bamako (Mali), et en coordination avec le Siège de l’UNESCO.