News

La Plateforme des villes de l’UNESCO rassemble des parties prenantes urbaines pour discuter du futur des villes

02/07/2020

La réunion en ligne de la Plateforme des villes de l’UNESCO a rassemblé le 25 juin 2020 divers parties prenantes et acteurs urbains pour discuter comment la COVID-19 a incité à repenser le développement urbain, dans sa dimension sociale, culturelle, économique et environnementale. Les villes ont en effet été les premières à connaître la pandémie et ont été largement touchées par ses effets. Leurs réponses globales ont ainsi donné le ton pour aller de l’avant, alors qu’une « nouvelle normalité » s’installe.

Le Directeur général adjoint de l’UNESCO, M. Xing Qu, a ouvert la réunion en soulignant le fort potentiel des villes dans la réponse à la pandémie actuelle.

Lors de la réunion, il y a eu consensus sur le fait que la crise a donné au monde l’opportunité de construire une « nouvelle normalité », plus équitable et durable, pour créer un monde plus résilient et inclusif. Afin de créer la ville de demain, les villes devront aller au-delà d’un modèle traditionnel et écouter les besoins et demandes de leurs habitants.

Il est essentiel de comprendre et de réagir aux déséquilibres et aux inégalités dans les villes à travers le monde. Geraldina González de la Vega Hernández, Présidente du Conseil pour la prévention et l’élimination de la discrimination de la Ville de Mexico (COPRED), a expliqué que « la pandémie n’a pas provoqué l’inégalité que nous constatons aujourd’hui, elle a seulement accru le fossé des inégalités et l’injustice sociale ». 

La COVID-19, qui a positionné les villes en première ligne de la réponse à la crise, nous rappelle l’importance de la dimension locale des enjeux de développement. Mme Soo-Jin Kim Responsable adjointe de la Division Ville de l’OCDE, a réitéré que « les gouvernements nationaux ont besoin du soutien des gouvernements locaux pour être capables d’atteindre les Objectives de Développement Durable ».

La « nouvelle normalité » concerna également notre façon de voyager. La pandémie a eu un impact sans précédent sur le tourisme et la culture. Les villes ont compris que « la résilience et la durabilité du tourisme sont cruciales », selon Manuel Butler, Directeur exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme et cela déterminera la façon de remodeler le tourisme à l’avenir. Il a été admis que les villes cherchent à concevoir le tourisme de demain, un retour aux pratiques habituelles n’étant pas envisagé. Les participants ont par exemple mis l’accent sur l’importance de développer des secteurs touristiques locaux plus solides et d’investir dans les communautés et entreprises locales, dont les industries créatives.

La réunion s’est achevée sur l’étude de la « nouvelle normalité ». Repenser, redécouvrir et innover seront des catalyseurs pour notre reprise dans le monde de l’après COVID-19. « Nous allons constater des progrès dans la ville, les conditions de vie seront améliorées en mobilisant les éléments pour lesquels les villes sont connues – l’agglomération, l’inclusion et la diversité », a dit Sameh Wahba, Directeur du pôle mondial pour le développement territorial et urbain et la gestion des risques et des catastrophes à la Banque mondiale.

Ernesto Ottone R., Sous-Directeur général pour la Culture à l’UNESCO, a conclu la réunion en soulignant l’importance des villes dans le contexte du développement et en déclarant que « Revenir à la « vie normale » d’avant la COVID-19 ne devrait pas être une option. Nous devons saisir ce moment et nous concentrer sur les nouvelles possibilités suscitées par la crise afin de transformer les villes en des communautés résilientes, inclusives et vertes. »

Pour plus de détails et pour visionner le débat, veuillez cliquer ici.