Article

Les points focaux de l'Afrique de l'Est contribuent au projet de Plan d'action pour le Patrimoine mondial en Afrique

22/02/2021
04 - Quality Education
11 - Sustainable Cities and Communities

Logo pour le Troisième Cycle de Rapports Périodiques de la Région Afrique ©UNESCO/Valentino Etowar

Les Points focaux nationaux pour le Patrimoine mondial dans les pays de l'Afrique de l'Est, notamment : les Comores, l'Érythrée, l'Éthiopie, le Kenya, Madagascar, Maurice, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, l'Ouganda et la Tanzanie se sont joints aux Points focaux nationaux du Patrimoine mondial de toute la région pour participer à l'Atelier régional final dans le cadre du troisième cycle de rapports périodiques en Afrique, qui a eu lieu en ligne du 17 au 19 février 2021. L'atelier, organisé par le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO et le Fonds pour le patrimoine mondial africain (AWHF), avait pour but de discuter et de valider le Plan d'action pour guider la mise en œuvre de la Convention du Patrimoine Mondial dans la région Afrique au cours des six prochaines années (2022-2027).

Ce dernier atelier intervient au terme d'un processus de deux ans qui a nécessité la mise en place d'une équipe de coordination des Rapports périodiques, l'organisation de réunions régionales et la l’apport d'un soutien technique ciblé aux Points focaux nationaux du patrimoine mondial africain et aux gestionnaires de sites du patrimoine mondial. Les 47 États parties à la Convention dans la région Afrique ont tous participé à ce processus.  

Environ quatre-vingts (80) participants se sont joints à cet atelier final, qui comprenait : les Points focaux nationaux, les représentants des Organisations consultatives du patrimoine mondial, le Fonds pour le patrimoine mondial africain, les commissions nationales pour l'UNESCO, les experts du patrimoine mondial, ainsi que les bureaux régionaux et nationaux de l'UNESCO en Afrique. Ils se sont mis d'accord sur le projet de Plan d'action, qui sera présenté au Comité du patrimoine mondial lors de sa 44ème session élargie en juin/juillet 2021, et qui comprend les cinq objectifs stratégiques suivants :

  1. Renforcer la représentation et la crédibilité de la Liste du patrimoine mondial dans la région Afrique ;  
  2. Améliorer la conservation, la gestion efficace et la promotion du patrimoine mondial ;
  3. Développer les capacités de conservation, de gestion et de promotion du patrimoine culturel et naturel ;
  4. Améliorer l'éducation au patrimoine, la communication et la sensibilisation au Patrimoine mondial dans la région Afrique et ;  
  5. Renforcer l'engagement de la communauté et des parties prenantes pour une gestion efficace des biens du Patrimoine mondial.

Les directeurs des cinq Bureaux régionaux pour l'Afrique ont été invités à donner le discours d'ouverture de l'atelier le 17 février 2021. Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice et Représentante du Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est, a donné un aperçu de la situation du Patrimoine mondial dans la région de l'Afrique de l'Est, qui abrite 34 sites du Patrimoine mondial, dont 4 sites inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial en péril.

Alors que nous développons le Plan d'action pour le Patrimoine mondial dans la région Afrique, je vous invite à vous concentrer sur l'augmentation de la participation des communautés locales et en particulier des jeunes. Il est maintenant plus qu'urgent que nous nous intéressions également à l'utilisation du Patrimoine mondial pour lutter contre les effets du changement climatique et promouvoir la réduction des risques de catastrophes. Je vous encourage à considérer le rôle des communautés locales dans la préservation et la gestion du patrimoine mondial, et à renforcer nos liens avec les écoles et les universités pour l'éducation au Patrimoine mondial.

Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est

Les Points focaux nationaux de toute la région ont exprimé leur appréciation pour l'opportunité de contribuer à cet important processus. Tout en confirmant l'engagement total des Seychelles à contribuer à la mise en œuvre du Plan d'action, Dr. Frauke Fleischer-Dogley a décrit le processus comme étant enrichissant, avec de nombreux enseignements tirés. Félicitant les organisateurs de la réunion, M. Medhanie Maryam, de l'Érythrée, a déclaré que la série d'ateliers organisés depuis le début du processus lui a donné une excellente occasion de partager ses expériences avec ses contreparties d'autres pays africains. M. Vikram Neeraj Boodhun de Maurice a également exprimé sa gratitude, remerciant les mentors, les responsables de sites et les autres collègues qui ont soutenu le processus de rapport périodique. "Le défi consiste maintenant à mettre en œuvre le plan d'action", a-t-il conclu.

Pour plus d'informations sur le troisième cycle de rapports périodiques en Afrique, veuillez consulter le site https://whc.unesco.org/fr/evenements/1581/

Volunteers cleaning World Heritage site Atoll d'Aldabra from rubbish rejected by the Ocean, in Seychelles ©Seychelles Islands Foundation