Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La première Master Class contre le racisme et les discriminations organisée à l'UNESCO

12 Novembre 2019

250 élèves de 13 lycées franciliens et lyonnais, 4 intervenants, 8 ateliers, 21 formateurs. Une mission : renforcer les capacités des jeunes participants à comprendre le racisme et les discriminations en devenant formateurs dans leurs propres écoles et communautés.

En coopération avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme et le Musée de l'Homme, l'UNESCO a organisé la séance inaugurale de la série de Master Class contre le racisme et les discriminations qui s'est tenue à son Siège à Paris le 7 novembre 2019. Des écoles du Réseau des écoles associées de l’UNESCO (réSEAU) et des étudiants de la Fédération française des associations et clubs pour l’UNESCO (FFCU) ont participé à cette journée inaugurale.

La Master Class vise à attirer l’attention des élèves sur l'importance croissante du racisme et des discriminations dans nos sociétés et à leur donner les moyens de devenir des agents du changement dans leurs propres communautés. Animée par la journaliste Rokhaya Diallo et le directeur de l'Institut international des droits de l'homme et de la paix (IDHP) Jonas Bochet, la journée a débuté par une discussion interactive avec la professeure Evelyne Heyer, co-commissaire de l'exposition « Nous et les autres : des préjugés au racisme » réalisée par le Musée de l'Homme, qui visait à comprendre les différents concepts liés au racisme, les événements historiques qui ont contribué aux phénomènes de racialisation et la déconstruction des classifications sociales et biologiques de la "race".

Avec les témoignages personnels de la championne de judo Clarisse Agbegnenou, de l'actrice Assa Sylla et de l'acteur/écrivain Alexandre Philip, personnalités engagées dans la lutte contre les discriminations, les élèves ont entamé un dialogue dynamique qui a soulevé des questions sur les enjeux et les sensibilités contemporaines.

Parallèlement, des ateliers ont été organisés dans l'après-midi sur les thèmes suivants : « Faire évoluer les mentalités à l’égard des migrant.e.s et des réfugié.e.s »; « L’intersectionnalité : à la croisée de différentes formes de discrimination », « Lutter contre les discriminations ordinaires dans les espaces publics : L'expérience de PoliCité pour améliorer les relations polices/jeunes », et « Racisme et stéréotypes dans les médias ». Des spécialistes ont présenté des recherches fondées sur des données probantes et un large éventail de méthodes pédagogiques novatrices, allant des jeux de société aux applications mobiles interactives en temps réel et aux pictogrammes, afin d'amener les élèves à comprendre des réalités sociétales complexes au moyen d'une approche d'apprentissage par la pratique.

Parmi les universitaires et les praticiens qui ont animé les ateliers figuraient le professeur Patrick Simon de l'Institut national d'études démographiques (INED), la professeure Delphine Dulong de l'Université de Paris et son équipe, la Chaire UNESCO "Politiques urbaines et citoyenneté" menée par Anaïk Purenne et Hélène Balazard, Samia Bencherifa du Centre social Georges-Lévy et les jeunes responsables de PoliCité, Jonas Bochet et Clémence Bisson de l'IDHP, ainsi que des représentants de la ville de Toulouse (Mustapha Saif, Philippe Marchal et Alain Muboyayi). Des dessins illustrant la richesse des débats ont été fournis par le facilitateur graphique Guillaume Lagane.

Conçue comme une " formation pour formateurs ", la Master Class a abouti à l'adoption de plusieurs engagements par les élèves au niveau des ateliers, tels que : l'organisation d'événements de plaidoyer et de conférences ainsi que de campagnes sur les médias sociaux, qu'ils mettront en œuvre dans leurs propres écoles. En plus d’un certificat de participation, chaque élève a reçu un guide pratique conçu par l'UNESCO, en collaboration avec le Musée de l'Homme, qui fournit un cadre conceptuel et un ensemble d'exercices pratiques en groupe que les élèves peuvent utiliser pour leurs ateliers de formation en milieu scolaire. Un certain nombre d'écoles participantes du réSEAU de l'UNESCO se sont déjà engagées à organiser des ateliers au niveau de leur établissement au cours des prochains mois.

Dans le but d'élargir la portée et l'impact de cette session inaugurale, elle sera suivie d'autres sessions, adaptées aux contextes locaux, qui seront organisées en 2020 par les bureaux hors Siège de l'UNESCO et du HCDH en collaboration avec les villes membres de la Coalition internationale des villes inclusives et durables - ICCAR.