Le Président du Costa Rica et la Directrice générale de l’UNESCO soulignent la nécessité de promouvoir des sociétés numériques

22 Novembre 2018

Le Président de la République du Costa Rica, Carlos Alvarado Quesada, et la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, ont insisté sur la nécessité de s’appuyer sur les possibilités qu’offre désormais le numérique pour promouvoir l'éducation, la science et la culture lors de la première visite officielle du Président costaricain au siège de l'UNESCO.

Lors d’une réunion bilatérale le 14 novembre, le Président Alvarado a plaidé en faveur du multilatéralisme, ancré dans la culture politique de son pays. Il s’est également prononcé en faveur d’une utilisation renforcée des outils numériques afin de rendre les sociétés plus inclusives. A cet égard, Audrey Azoulay a déclaré que le pays pouvait compter sur le soutien de l'UNESCO et a invité le Costa Rica à participer au débat universel sur l'éthique dans le cyberespace que prône l’Organisation.

Le Président Alvarado a par ailleurs souhaité l’appui de l’UNESCO pour sensibiliser les communautés locales à la nécessité de préserver le patrimoine culturel afin qu’elles puissent vivre sur des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et y développer des activités, telles que l’écotourisme, qui soient compatibles avec la protection de ces sites.

La Directrice générale a également salué le rôle pionnier du Costa Rica dans la protection de la biosphère. Avec 49% de sa superficie protégée par des réserves de biosphère inscrites au Réseau mondial de l'UNESCO - soit plus de 2,6 millions d'hectares - le Costa Rica est en effet le premier pays au monde en pourcentage de territoire protégé.

Enfin, le Président a exprimé l'intérêt de son pays pour l'Année internationale des langues autochtones, proclamée par les Nations Unies pour 2019 sous la coordination de l’UNESCO.