Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

La présidente du PIPT souligne le rôle des bibliothèques dans l'amélioration de l'accès du public à l'information et au savoir

05 Juin 2019

Au cours de la réunion des présidents de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA) de 2019, qui s'est tenue à Buenos Aires le 23 mai 2019, la présidente du PIPT, Mme Dorothy Gordon, a participé à un panel sur " l'amélioration du processus décisionnel et de la responsabilisation": Les bibliothèques, piliers de la démocratie et de la bonne gouvernance ".

La réunion annuelle du président de l'IFLA réunit des personnalités qui se consacrent à l'accès à l'information afin d'améliorer les conditions de vie. L'événement de cette année, organisé au Musée des beaux-arts de Buenos Aires, était axé sur le rôle des bibliothèques et de l'accès à l'information dans l'appui à l'exécution des ODD, et comprenait une première présentation du rapport 2019 de l'IFLA sur le développement et l'accès à l'information. La présidente de l'IFLA, Glòria Pérez-Salmerón, a noté que le Rapport est "une source d'évidence, d'inspiration, pour quiconque est responsable de la promotion de sociétés plus riches, plus justes et plus durables, ou simplement intéressé à le faire ".

L'IFLA et le PIPT entretiennent depuis longtemps des relations de collaboration dans plusieurs domaines stratégiques prioritaires tels que l'information pour le développement, la maîtrise de l'information et la préservation de l'information. Mme Gordon a apporté une contribution substantielle à la préparation et à la publication de ce rapport. Au chapitre 7 "Objectif 16 : La paix, la justice et des institutions fortes dépendent de l'A2I", Mme Gordon a souligné que le public doit développer des compétences en maîtrise de l'information pour prendre davantage conscience des conséquences des choix qu'il fait en ligne et savoir comment protéger sa vie privée dans le cyberespace. La nature transfrontalière de l'Internet rend difficile une réglementation efficace et, par conséquent, le public devrait apprendre à se protéger contre les nouvelles menaces émergentes telles que le radicalisme en ligne et l'exploitation des données. Mme Gordon a noté que les bibliothèques pourraient jouer un rôle important en aidant le public à acquérir les compétences nécessaires pour se protéger tout en tirant parti des ressources et des possibilités offertes en ligne par les programmes de maîtrise de l'information.

En développant les points abordés dans le chapitre, Mme Gordon a ajouté : " Les gens doivent comprendre l'impact sociétal des choix technologiques qu'ils font. Nous devons accroître notre communication autour des questions clés que le PIPT s'efforce de résoudre." Pour aller de l'avant, elle a déclaré que "des partenariats actifs avec des institutions fortes comme l'IFLA peuvent stimuler un engagement accru au niveau communautaire et nous aider à promouvoir la maîtrise de l'information et à construire des sociétés du savoir véritablement inclusives". Le Conseiller régional de l'UNESCO pour la communication et l'information, M. Guilherme Canela, qui s'est également joint au panel, a souligné l'évolution impressionnante du paysage de l'accès à l'information en Amérique latine au cours des 20 dernières années. La région a porté le nombre de lois sur la liberté de l'information d’un à quatre. M. Canela a souligné: "Les bibliothèques ont un rôle clé à jouer dans cette nouvelle phase des politiques d'accès à l'information. Nous avons des lois et maintenant quoi ? La gestion des documents est un élément essentiel de l'application des lois sur la liberté d'information et les bibliothécaires doivent participer à ce processus."

En tant qu'organisme international représentant les intérêts des services de bibliothèque et d'information, l'IFLA a organisé une réunion sur le thème des moteurs du changement : Bibliothèques et développement durable, au cours de laquelle les participants ont discuté de la façon dont les bibliothèques sont liées au travail de développement et pourraient y contribuer. La réunion a été l'occasion d'élaborer des stratégies permettant aux bibliothèques de se positionner en tant que partenaires clés pour les gouvernements du monde entier dans la réalisation des ODD. Les exposés et les débats de la réunion ont porté sur le potentiel des bibliothèques à contribuer à la démocratie et aux transformations sociales à la base.

Lors de la cérémonie de clôture, Mme Pérez-Salmerón a commenté :"Il y a plus d'informations que jamais auparavant, et plus de possibilités de les utiliser. Mais cela ne garantit pas que nous réalisons ce potentiel. Mais avec les bibliothèques, on peut."

A propos du PIPT

Le Programme Information pour tous (PIPT) a été créé en 2001 pour offrir une plate-forme de coopération internationale dans le domaine de l'accès à l'information et au savoir pour la participation de tous dans les sociétés du savoir. Le PIPT est un programme intergouvernemental unique de l'UNESCO qui vise à faire en sorte que tous les individus aient accès à l'information qu'ils peuvent utiliser pour améliorer leur vie. Le Bureau du PIPT est composé de huit États membres nommés par le Conseil directeur. Il se réunit deux fois par an pour évaluer, sélectionner et approuver les projets ainsi que pour tenir des débats thématiques sur des questions importantes pour le Programme.