La prévention de l’extrémisme violent par l’éducation fonctionne : publication d’une note d’orientation sur les activités efficaces et leur impact

21 Novembre 2018

« La prévention de l’extrémisme violent (PEV) par l’éducation fonctionne et contribue à garantir une éducation inclusive et de qualité pour tous ». Tel est le message de la nouvelle note d’orientation de l’UNESCO « Preventing violent extremism through education: Effective activities and impact » (Prévention de l’extrémisme violent par l’éducation : Activités efficaces et impact), publiée le 13 novembre 2018.

L’extrémisme violent est une menace qui ne connaît pas de frontières, et qui pose un défi à l’humanité toute entière. Bien que ces difficultés ne puissent être aisément surmontées, l’UNESCO considère qu’il est essentiel de chercher à démontrer l’efficacité des activités éducatives visant à prévenir l’extrémisme violent (PEV-E).

Sur la base d’une analyse de 32 pratiques éducatives à travers le monde, dont l’efficacité est étayée par des éléments de preuve suffisants, la note d’orientation démontre que les activités de PEV-E peuvent produire au moins 45 impacts positifs aux niveaux personnel (cognitif, socio-émotionnel, comportemental), structurel et organisationnel, et communautaire et social. Ces impacts concernent les facteurs favorisant l’extrémisme violent, tels qu’énoncés dans le Plan d’action du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention de l’extrémisme violent.

La note d’orientation dresse également une liste d’activités éducatives qui se sont révélées particulièrement efficaces pour agir sur ces facteurs, par exemple l’apprentissage par les pairs (notamment la présence de témoignages), l’apprentissage pratique et les jeux de rôle, les activités stimulant la réflexion critique, etc.

Cette note d’orientation est une première étape dans la démarche visant à aider les États membres, les donateurs et les professionnels à préparer et à mettre en œuvre des programmes ayant un impact positif accru. L’analyse aidera également tous les acteurs engagés dans des efforts de PEV-E à prendre des décisions éclairées sur les priorités en matière de dépenses.

Depuis 2015, l’UNESCO met en avant l’importance de l’éducation dans la prévention de l’extrémisme violent dans le cadre de ses efforts visant à promouvoir l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM).