Le Prix international L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science distingue cinq chercheuses dans les sciences de la vie

11/02/2020
,

À l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science célébrée le 11 février, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO ont annoncé les lauréates de la 22e édition du Prix pour les femmes et la science qui distingue des scientifiques d’exception originaires de différentes régions du monde récompensées pour l’excellence de leurs travaux dans le domaine des sciences de la vie : biotechnologie, écologie, épigénétique, épidémiologie et infectiologie.

Elles recevront 100 000 euros chacune lors d’une cérémonie qui aura lieu le 12 mars prochain au siège de l’UNESCO, à Paris. Elles seront distinguées aux côtés de quinze jeunes talents féminins, des scientifiques originaires du monde entier

 

Les lauréates 2020 sont :

Afrique et États arabes

Professeure Abla Mehio Sibai – Médecine et sciences de la santé. Professeure d’épidémiologie, Faculté des sciences de la santé, Université américaine de Beyrouth (Liban). Récompensée pour ses travaux pionniers et son engagement en faveur de l’amélioration du vieillissement en bonne santé dans les pays à faible et moyen revenu et pour leur impact sur les politiques et programmes sanitaires et sociaux.

Amérique latine

Professeure Esperanza Martínez-Romero – Écologie et sciences de l’environnement. Professeure en sciences de l’environnement au Centre des sciences génomiques, Université nationale de Mexico. Récompensée pour ses recherches pionnières sur l'utilisation de bactéries respectueuses de l'environnement pour favoriser la croissance des plantes afin d'augmenter la productivité agricole tout en réduisant l'utilisation d'engrais chimiques.

 

Amérique du Nord

Professeure Kristi Anseth – Sciences biologiques. Professeure émérite, Professeur Tisone et Professeure associée en chirurgie à l’Université du Colorado à Boulder (États-Unis). Récompensée pour sa contribution exceptionnelle à la convergence de l'ingénierie et de la biologie afin de développer des biomatériaux innovants aptes à promouvoir la régénération tissulaire et un ciblage plus efficace des médicaments.

 

Asie-Pacifique

Docteur Firdausi Qadri – Sciences biologiques. Chercheuse senior, cheffe de l'Unité d'immunologie mucosale et de vaccinologie, Division des maladies infectieuses, Centre international pour la recherche contre les maladies diarrhéiques de Dacca (Bangladesh). Récompensée pour ses travaux exceptionnels dans la compréhension et la prévention des maladies infectieuses touchant les enfants des pays en voie de développement, pour la mise en place d'un diagnostic précoce et d'une campagne de vaccination ayant un impact sur la santé mondiale.

Europe

Professeure Edith Heard – Sciences biologiques. Directrice générale du Laboratoire de biologie moléculaire européen, Chaire d'épigénétique et mémoire cellulaire au Collège de France et ancienne Directrice de l'unité de génétique et biologie du développement à l'Institut Curie ; Fellow de la Royal Society, membre de l’Académie britannique des sciences. Distinguée pour ses découvertes fondamentales sur les mécanismes régissant les processus épigénétiques permettant aux mammifères de réguler l’expression correcte des gènes essentiels à la vie.

 

Les 15 Jeunes Talents internationaux sont :

Afrique et États arabes

Dr Laura-Joy Boulos – Neuroscience
Prix Jeunes Talents – Levant, Université Saint-Joseph (Liban)

Dr Nowsheen GOONOO – Biomédecine
Prix Jeunes Talents – Afrique subsaharienne, Université de Maurice

Dr Nouf MAHMOUD – Sciences de la santé
Prix Jeunes Talents – Levant, Université Al-Zaytoonah de Jordanie

Georgina NYAWO – Biologie moléculaire, microbiologie médicale
Prix Jeunes Talents – Afrique subsaharienne, Université de Stellenbosch (Afrique du Sud)

Amérique latine

Dr Paula GIRALDO-GALLO – Physique
Prix Jeunes Talents – Colombie, Université des Andes

Dr Patrícia MEDEIROS – Sciences biologiques
Prix Jeunes Talents – Brésil, Université fédérale d’Alagoas

Amérique du Nord

Dr Elizabeth TREMBATH-REICHERT – Science de la terre, science environnementale
Prix Jeunes Talents – États-Unis, Université d’Arizona

Asie-Pacifique

Dr Rui BAI – Sciences biologiques 
Prix Jeunes Talents – Chine, Université Westlake

Dr Huanqian LOH – Physique
Prix Jeunes Talents – Université nationale de Singapour

Dr Mikyung SHIN – Biomatériaux
Prix Jeunes Talents – République de Corée, Université Sungkyunkwan

Europe

Dr Vida ENGMANN – Ingénierie des matériaux
Prix Jeunes Talents – Université du Danemark du Sud

Dr Serap ERKEK – Biologie moléculaire, épigénétique
Prix Jeunes Talents – Turquie, Centre de biomédecine et de génomique

Dr Jennifer GARDEN – Chimie
Prix Jeunes Talents – Royaume-Uni, Université d’Edimbourg

Dr Cristina ROMERA CASTILLO – Sciences marines
Prix Jeunes Talents – Espagne, Institut des Sciences de la Mer

Dr Olena VANEEVA – Mathématiques
Prix Jeunes Talents – Académie nationale des sciences d’Ukraine

 

Pour les femmes et la science : un engagement depuis 1998

Convaincues que le monde a besoin de la science et que la science a besoin des femmes, l’UNESCO et la Fondation L’Oréal soutiennent activement les femmes scientifiques, afin de leur donner plus de visibilité, de faire connaître leur talent et d’inciter plus de jeunes filles à s’engager dans la recherche.

 

Depuis sa création en 1998, le programme Pour les femmes et la science a honoré et soutenu chaque année cinq femmes chercheuses exceptionnelles issues de toutes les régions du monde, soit un total de 112 lauréates à ce jour. Il a également soutenu plus de 3 300 jeunes femmes scientifiques talentueuses, y compris des doctorantes et des post-doctorantes, dans plus de 118 pays.

 

Près de 260 jeunes femmes scientifiques talentueuses, doctorantes ou post-doctorantes, sont soutenues chaque année dans le cadre des programmes nationaux et régionaux Pour les femmes et la science. Parmi elles, 15 chercheuses parmi les plus prometteuses ont été sélectionnées pour être honorées le 10 mars à Paris lors d'une cérémonie à l'Académie des sciences.

 

À l'échelle mondiale, les femmes ne représentent que 29% des chercheurs. Bien qu'elles soient plus nombreuses dans certaines disciplines, le « plafond de verre » reste une réalité dans l'ensemble de la recherche. Ainsi, les hommes occupent 89% des postes universitaires en Europe, tandis que 3% des prix Nobel scientifiques seulement ont été décernés à des femmes.

****

Contact médias Fondation L’Oréal

Mathilde RATINAUD / mathilde.ratinaud@mtrchk.com / +33 (0)6 48 48 68 05

Gladys GROS-DÉSIR / gladys.gros-desir@mtrchk.com / +33 (0)6 83 59 69 31

Aïda-Marie SALL / aida-marie.sall@loreal.com / +33 (0)6 80 00 45 59

www.fondationloreal.fr

 

Contact médias UNESCO

Roni Amelan : r.amelan@unesco.org

Lucía Iglesias Kuntz : l.iglesias@unesco.org

Bernard Giansetto : b.giansetto@unesco.org

Plus d’informations sur la science et l’égalité des genres