Press release

Le Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science distingue cinq chercheuses pour leurs travaux pionniers en sciences de la vie et de l’environnement

30/09/2021

Comme chaque année depuis 1998, l’UNESCO et la Fondation L’Oréal dévoilent le palmarès du Prix international Pour les Femmes et la Science, qui met à l’honneur cinq femmes scientifiques aux parcours d’exception, venues des cinq régions du monde.

Ces dernières années ont plus que jamais montré l’importance de la science pour répondre aux grands défis auxquels le monde doit faire face, et pour être efficace, la science doit s’appuyer sur tous les talents. 

La place accrue des femmes dans les sciences est un enjeu d’égalité mais aussi un apport à l’humanité comme le démontrent les lauréates du Prix L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science. Leur exemple encourage partout les filles et les femmes à embrasser les carrières scientifiques.

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

L’UNESCO et La Fondation L’Oréal sont donc particulièrement fières d’annoncer les cinq lauréates 2022 choisies par le jury indépendant présidé par la Professeure Brigitte Kieffer (lauréate du Prix L’Oréal-UNESCO en 2014), pour le 24e Prix international L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science dans la catégorie sciences de la vie et de l’environnement.

Palmarès du 24e Prix international L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science doté de 100 000 € par Lauréate

Amérique Latine et Caraïbes

Professeure María Guadalupe Guzmán Tirado – Maladies infectieuses 
Directrice du centre de recherche de l’Institut Pedro Kouri (IPK), Institut de médecine tropicale, La Havane, (Cuba)
Récompensée pour ses travaux pionniers permettant de mieux comprendre et soigner la dengue ou « grippe tropicale ». La dengue sévit principalement dans les zones intertropicales et infecterait chaque année entre 50 et 100 millions de personnes dans le monde. Ses travaux de recherche ont permis de mieux comprendre sa pathogenèse, le traitement de ses symptômes et sa prévention.

Amérique du Nord

Professeure Katalin Karikó – Biochimie
Professeure associée adjointe à la Perelman School of Medicine, Université de Pennsylvanie, (États-Unis), et Vice-présidente senior de BioNTech RNA Pharmaceuticals 
Récompensée pour sa contribution exceptionnelle au perfectionnement de la technologie dite de l’ARN messager. Ses travaux ont permis de franchir le pas décisif dans la mise en place des vaccins contre la COVID-19.  

Asie et Pacifique

Professeure Hailan Hu – Neurosciences
Professeure et Directrice exécutive du Centre de neuroscience de la faculté de médecine de l'Université du Zhejiang, (Chine) 
Récompensée pour ses découvertes majeures en neurosciences en particulier ses travaux sur la dépression, qui ont ouvert la voie au développement de médicaments de nouvelle génération contre la dépression. 

Afrique et États Arabes 

Professeure Agnès Binagwaho – Santé publique
Vice-Chancelière de l’Université Global Health Equity, Kigali, Rwanda
Récompensée pour son rôle crucial dans la mise en place d'un nouveau système de soins de santé publique pour les plus vulnérables en Afrique, en particulier au Rwanda. Son travail a permis un meilleur accès aux services de lutte contre le VIH, le paludisme et la tuberculose.

Europe

Professeure Ángela Nieto Toledano – Embryologie 
Professeure à l'Institut des neurosciences (CSIC-UMH), Saint Jean d’Alicante, (Espagne)
Récompensée pour ses découvertes fondamentales sur la différenciation cellulaire au cours du développement embryonnaire. Ses travaux ont ouvert la voie au développement de nouvelles approches thérapeutiques dans le cadre du traitement du cancer et de sa propagation à d'autres tissus.

 

Fortes de la conviction que le monde a besoin de science et que la science a besoin des femmes, l’UNESCO et la Fondation L’Oréal sont engagées pour la promotion des femmes de science. Afin de les rendre plus visibles, de faire connaître leur talent et d’inspirer des vocations aux générations futures, le programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science a pour but d’accélérer les carrières des femmes scientifiques et à lutter contre les obstacles qu’elles rencontrent.

Selon le dernier Rapport de l’UNESCO sur la Science paru en juin dernier, si le nombre de femmes qui mènent des carrières scientifiques tend à progresser, cette évolution reste trop lente : un peu plus de 33 % des chercheurs dans le monde sont des femmes et seuls 4 % des prix Nobel scientifiques ont été décernés à des femmes. Ces inégalités sont encore plus marquées dans les technologies ou l’intelligence artificielle où seulement 22% des professionnels sont des femmes.

Depuis la création du programme Pour les Femmes et la Science en 1998, 122 lauréates et plus de 3 800 jeunes scientifiques talentueuses, doctorantes et post-doctorantes, ont été accompagnées et honorées dans plus de 115 pays.

La Fondation L’Oréal s’engage aux côtés des femmes pour leur permettre d’exprimer leur potentiel, de reprendre la main sur leur destin et d’avoir un impact positif sur la société, à travers trois domaines d’intervention : la recherche scientifique, la beauté solidaire, et le changement climatique. L’UNESCO est la seule agence spécialisée des Nations Unies dotée d’un mandat spécifique dans le domaine des sciences, elle a en outre fait de l’égalité des genres une priorité. À travers ses programmes relatifs aux sciences, elle contribue à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable et aide les pays en développement à renforcer leurs capacités scientifiques et technologiques.

Pour plus d'informations :

Contact médias UNESCO :

Contacts Fondation L’Oréal :