Le Programme sur l’Homme et la biosphère de l’UNESCO annonce les lauréats des Bourses pour les jeunes scientifiques

30 Juillet 2018

Paris, 30 juillet—Les lauréats 2018 des bourses l’Homme et la biosphère pour les jeunes scientifiques ont été annoncés par le Conseil international de coordination du programme de l’UNESCO, réuni à Palembang (Indonésie) du 23 au 28 juillet.

Depuis 1989, le programme l’Homme et la biosphère accorde chaque année à des jeunes scientifiques des bourses pouvant aller jusqu’à 5 000 dollars, afin d’encourager de jeunes chercheurs à entreprendre des travaux sur les écosystèmes, les ressources naturelles et la biodiversité.

Les sept lauréats 2018 des bourses pour les jeunes scientifiques et leurs projets sont :

  • Esteban Brenes Mora (Costa Rica) :
    Comprendre l'écologie des populations et l'habitat potentiel du tapir de Baird, espèce en danger, dans les réserves de biosphère Savegre et La Amistad au Costa Rica.
  • Somaya Ghoraba (Egypte) :
    Évaluation de la dégradation environnementale de la zone humide de Burullus, réserve de biosphère potentielle selon la Liste rouge des écosystèmes de l'UICN grâce à la télédétection.
  • Angelina Sharaponova (Fédération de Russie) :
    Gestion des paysages restaurés : « évaluation de la restauration des zones humides dégradées dans la réserve de biosphère de la plaine inondable Volga-Akhtuba grâce à l’utilisation d'indicateurs biologiques ».
  • Abena Dufie Wiredu Bremang (Ghana) :
    L'effet des changements  d’utilisation des terres et de la couverture du sol sur la qualité de l'eau : une étude de cas sur la réserve de biosphère du lac Bosomtwe.
  • Ryu Kum Hyok (République populaire démocratique de Corée) :
    Évaluation de la fonction de service de l'écosystème forestier et des moyens pour la mettre en valeur dans la réserve de biosphère du Mont Myohyang.
  • Chung Song Ri (République populaire démocratique de Corée) :
    Étude fondamentale sur l'évaluation des fonctions de la Réserve des oiseaux migrateurs du Mundok et préparation du de sa candidature comme réserve de biosphère côtière.
  • Thuy Linh Nguyen (Viet Nam) :
    Atténuation du conflit homme-éléphant dans la Réserve de biosphère de Dong Nai en vue de renforcer la conservation des éléphants et les moyens de subsistance durables des communautés locales.

    Les réserves de biosphère sont des sites destinés à concilier la conservation de la biodiversité et les activités humaines par l’utilisation durable des ressources naturelles. L’un des objectifs est de faire émerger des pratiques innovantes de développement durable.

***

Contact médias :