Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Le Programme l’Homme et la biosphère de l’UNESCO annonce les lauréats des Bourses pour les jeunes scientifiques et Michel Batisse

18 Juin 2019

Les lauréats 2019 des bourses du Programme sur l’Homme et la biosphère pour les jeunes scientifiques et de la bourse Michel Batisse ont été annoncés par le Conseil international de coordination du programme de l’UNESCO, réuni au siège de l’UNESCO du 17 au 21 juin.

Décernée tous les deux ans, la bourse Michel Batisse pour la gestion des réserves de biosphère -dotée de 12000 dollars- est attribuée à José Santiso qui dirige la Réserve de biosphère Mariñas Coruñesas e Terras do Mandeo (Espagne) pour son projet en faveur de la production d’aliments locaux et biologiques. Ce projet a permis de préserver des variétés locales et de créer un lien direct entre producteurs et consommateurs, notamment via les cantines scolaires.

Depuis 1989, le programme de l’UNESCO sur l’Homme et la biosphère accorde également chaque année à des jeunes scientifiques des bourses pouvant aller jusqu’à 5 000 dollars, afin d’encourager de jeunes chercheurs à entreprendre des travaux sur les écosystèmes, les ressources naturelles et la biodiversité.

Les sept lauréats 2019 des bourses MAB pour les jeunes scientifiques sont :

Andrea Santos Garcia (Brésil) : Cartographie et évaluation de la dégradation des terres dans les réserves de biosphère : vers un développement durable grâce à la gouvernance,

Miguel David Barrios (Colombie) : Approche écologique et génétique pour la conservation des écosystèmes d'herbiers marins dans la Réserve de biosphère de Seaflower,

Isaac Yaw Barnes (Ghana) : Utilisation de schémas narratifs et d’une carte pour mettre en évidence l'effet anthropique de la réserve de biosphère du fleuve Bia sur les moyens d'existence et l'adaptation des communautés,

Fenny Clara Ardiati (Indonésie) : Isolation, détection et évaluation des champignons de moisissure dans la réserve de biosphère de Berbak-Sembilang pour leur efficacité dans le traitement des eaux usées,

Aida Mammadova (Japon) : Le rôle des réserves de biosphère pour développer l’éco-entreprenariat dans les zones de transition des réserves de biosphère russes et japonaises,

Ihssane Toujgani (Maroc) : Caractérisation et valorisation des ressources génétiques locales du châtaignier commun (Castanae sativa Mill.) dans la Réserve de biosphère intercontinentale de la Méditerranée, 

Kazeem Jimoh (Nigéria) : L’impact de l’économie verte sur les projets des réserves de biosphère, une alternative de subsistance pour les communautés de de réserve de biosphère d’Omo.

Les réserves de biosphère sont des sites qui font preuve d’approches innovantes en matière de conservation, de sciences écologiques et de développement durable et qui sont reconnus comme tels par le programme de l’UNESCO sur  l’Homme et la biosphère.

***

Contact médias : Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO. Tel : +33 (0) 1 45 68 16 50, r.amelan@unesco.org