Le projet BEAR II de l’UNESCO prévoit de soutenir l’industrie textile de Madagascar en améliorant les systèmes d’EFTP

02 Octobre 2017

Ce mois-ci, l’UNESCO et cinq pays bénéficiaires de la deuxième phase du projet Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique (BEAR) qui couvrira l’Éthiopie, le Kenya, Madagascar, l’Ouganda et la Tanzanie – ont organisé des ateliers de validation de deux jours pour conclure la phase de planification au niveau des pays, et convenir des mesures concrètes à prendre pour renforcer les systèmes nationaux d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP).

Les 26 et 27 septembre 2017, des experts de l’UNESCO et 55 représentants de ministères, d’autorités de l’EFTP, de centres de formation professionnelle et d’entreprises se sont réunis à Antananarivo, à Madagascar, pour convenir des activités stratégiques à mettre en œuvre pour améliorer la pertinence, la qualité et la perception de l’EFTP.

L’atelier de validation a proposé des interventions spécifiques d’EFTP dans un secteur précis et créé une plate-forme pour établir des synergies entre les acteurs afin de garantir un processus de consultation inclusif ainsi que l’appropriation nationale.

Améliorer les systèmes d’EFTP en mettant l’accent sur l’industrie textile

À partir des conclusions de la mission exploratoire et des consultations avec les experts nationaux, l’UNESCO a proposé que l’industrie textile soit le secteur leader pour la mise en œuvre du projet BEAR II à Madagascar. L’industrie textile fait partie des cinq secteurs stratégiques du pays, cependant ce dernier n’a encore bénéficié du soutien d’aucun projet international. Avec un fort potentiel en termes de création d’emplois formels, le choix du secteur devrait avoir un impact positif  sur le développement socio-économique du pays.

Le Secrétaire général du Ministère national de l’emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Georges Solay Rakotonirainy, qui représentait le Ministre, a dit dans son discours d’ouverture :

« BEAR II est un projet pour chacun de nous. L’industrie textile est une priorité nationale et j’appelle au renforcement de cette synergie entre toutes les institutions nationales œuvrant dans le domaine de l’EFTP, pour la pertinence, la qualité et la perception du système, et pour l’avenir de nos jeunes ».

Trois grands domaines d’intervention ont été examinés dans le cadre de trois groupes de travail sur les thèmes suivants : Pertinence, Qualité et Attractivité de l’EFTP.

À propos du projet BEAR II

Le projet BEAR II encourage la pertinence et la qualité des systèmes d’EFTP en Afrique de l’Est afin d’accroître les chances des jeunes d’accéder à un travail décent.

Les interventions du projet BEAR II mettront l’accent sur des secteurs spécifiques soigneusement choisis dans chacun des pays bénéficiaires pour leur potentiel à créer des emplois formels. Le projet appuie les efforts visant à mettre à jour les curricula, à former le personnel enseignant et à impliquer les employeurs et les entreprises pour aider à créer des systèmes d’EFTP plus efficaces.

Le projet BEAR contribue aux efforts déployés au niveau mondial pour mettre en œuvre l’agenda Éducation 2030, la Stratégie continentale pour l’éducation en Afrique (2016-2025) et la Stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP (2016-2021). La première phase du projet BEAR a fourni un appui à la République démocratique du Congo, à la Zambie, au Malawi, au Botswana et à la Namibie.

En savoir plus :