Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Un projet d’Espagne reçoit un Prix d’alphabétisation de l’UNESCO pour la promotion de l’intégration et de l’autonomisation des femmes

06 Septembre 2018

La Fondation Elche Acoge d’Espagne a reçu l’un des deux prestigieux Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation 2018 pour son programme « Espagnol langue seconde pour les migrants adultes ».

La Fondation Elche Acoge, située à Elche dans la Communauté valencienne d’Espagne, a lancé son projet en 1994 pour faire face à l’afflux de migrants, après avoir constaté que l'apprentissage de la langue espagnole était la clé du vivre-ensemble, pour une intégration sociale réussie et pour offrir des possibilités d'emploi aux nouveaux arrivants.

L'éducation dispensée gratuitement est structurée sur la base de formations innovantes qui font la promotion de la citoyenneté active et de l'intégration, afin de fournir aux immigrants les outils et les ressources qui favorisent leur insertion sur le marché du travail.

Le programme associe cours d’espagnol et cours et ateliers portant sur les compétences informatiques de base, les droits et devoirs du citoyen, la connaissance de la ville, la citoyenneté active, des informations sur les activités de loisir et les visites culturelles.

María Ballester Cerezo, Directrice de projet Senior à la Fondation Elche Acoge, a déclaré que le prix allait rendre plus visible la réalité des nombreuses personnes qui arrivent dans un pays où une langue inconnue les empêche de s'intégrer pleinement à la société. 

« L'alphabétisation et l'enseignement des langues représentent une action socio-éducative qui s’inscrit dans la durée, au fil des années » a-t-elle dit. « C’est une action destinée à compenser les inégalités qui rendront possible l'accès au marché du travail. »

Autonomisation des femmes

Bien que le programme cible plus largement le groupe des migrants, l’accent est mis sur la participation des femmes.

« Pour ce qui est des femmes et étant donné que le projet inclut une forte composant d’intégration des femmes, le but est de promouvoir leur autonomisation pour parvenir à une réelle égalité » a ajouté Mme Ballester Cerezo.

Les femmes, venant principalement du Maroc, représentent 80 pour cent des participants au cours. Près de 80 pour cent d'entre elles ont entre 35 et 50 ans. En 2016, 235 migrants adultes ont bénéficié du programme. Pour les trois niveaux enseignés à la Fondation, 60 pour cent ont réussi le premier niveau d'alphabétisation, 75 pour cent ont réussi le niveau initial et ont atteint le niveau avancé et 90 pour cent ont réussi le niveau avancé. En 2017, le Ministère espagnol de l’emploi et de l’aide sociale, Direction générale de la migration, ont décidé de financer et d’appuyer le programme à hauteur de 38 000 dollars des États-Unis.

« À l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, je souhaiterais insister sur l'importance de l’alphabétisation comme droit et comme moyen d'accéder à l'éducation, d'échapper à la pauvreté et de combattre des inégalités. Nous invitons les gouvernements à promouvoir des politiques qui débouchent sur l’égalité d’accès à l'éducation pour tous » a déclaré María Ballester Cerezo.

Les Prix internationaux d’alphabétisation de l'UNESCO seront décernés cette année à des lauréats d’Afghanistan, de la République islamique d’Iran, du Nigéria, d’Espagne et d’Uruguay à l'occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation qui sera célébrée le 8 septembre. La Cérémonie de remise des prix aura lieu au siège de l’UNESCO dans le cadre d’un événement mondial organisé à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation, le 7 septembre. Le thème des Prix internationaux d’alphabétisation et de l’événement mondial 2018 sont « Alphabétisation et développement des compétences ».