Article

Le projet PUERTEM facilite l’accès à l’électrification aux ménages du Nord et de l’Extrême-Nord du Cameroun par le biais des énergies renouvelables

19/11/2020

Un atelier de validation des spécifications pour technologies adaptées au besoin d’energie domestique des ménages s’est tenu récemment à l’Ecole de Faune de Garoua. Au cours de cet atelier, il a été également question d’approuver l’approche de mise en œuvre pour un meilleur accès et un usage efficient des énergies renouvelables par les populations bénéficiaires.

Cette rencontre de validation des spécifications techniques organisé du 23 au 24 septembre 2020 en partenariat avec le Ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE) du Cameroun, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de Promotion de l'Utilisation des Energies Renouvelables et des Technologiques d'Efficacité Energetique dans les Ménages (PUERTEM) de l’UNESCO.

Les 30 participants de l’atelier étaient issus d’horizon divers et complémentaires au rang desquels : les ministères techniques (MINEE, MINFOF, MINEPDED), les Universités ( ENSP Maroua et Yaoundé, Université des Montagnes), les communautés locales ( les Mairies de Bibémi, Poli et Zina), les organisations de la société civile et les associations féminines et jeunes de Bibémi, Poli et Zina (ACEEN, AFD, AJEP) et le secteur privé (SOLKAMTECH, UpOwa).

Les discussions empreintes de convivialités et enrichies par leur nature participative ont meublé les travaux et permis aux participants de valider les technologies à vulgariser ainsi que les contenus des modules de formation et leur phasage.

Le projet PUERTEM de l’UNESCO Afrique centrale, d’une durée de vie de 2 ans et financé par ‘l’India-UN Fund for Sustainable Development,  a pour objectif l’amélioration de l'accès à l'énergie au bénéfice des populations des régions du Nord et de l’Extrême-Nord, à travers la promotion des systèmes d'énergie solaire et de biomasse contextualisé, l’introduction des équipements solaires, la production et l'utilisation de briquettes de biomasse et de l’usage des foyers améliorés.