Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Promouvoir le droit à l’éducation au Cameroun

18 Juillet 2018

Afin d’aligner la nouvelle Stratégie sectorielle pour l’éducation et la formation (SSET) du Cameroun sur l’agenda ODD 4 – Éducation 2030, le Bureau de l’UNESCO à Yaoundé, en coopération avec la Commission nationale du Cameroun auprès de l’UNESCO, a organisé un atelier national de consultation pour les partenaires de l’éducation à Yaoundé, du 6 au 8 juin 2018.

L’atelier national de consultation de trois jours a rassemblé environ 200 participants et a débuté par une cérémonie d’ouverture en présence de la Ministre de l’éducation de base, Mme Youssouf Hadidja Alim. Parmi les participants figuraient des représentants des différents ministères techniques concernés et du parlement, des partenaires techniques et financiers, des représentants de la société civile, des ONG, des leaders d’opinion et des enseignants.

Un groupe de travail thématique a été spécifiquement consacré au droit à l’éducation, afin d’examiner les lacunes des législations et réglementations nationales actuelles qui entravent la pleine réalisation du droit à l’éducation ainsi que la réalisation de l’ODD 4. Le groupe de travail, présidé par l’Hon. Marlyse Douala Bell, membre de l’Assemblée nationale et de la Commission pour l’éducation et les jeunes, a offert aux participants une occasion unique de soulever les principales questions auxquelles le Cameroun se trouve confronté en ce qui concerne la fourniture d’une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous. Des recommandations ont été formulées afin de renforcer le cadre juridique et institutionnel en identifiant les réformes juridiques qui doivent être menées au plus vite.

Le groupe de travail a convenu des grandes étapes d’une feuille de route afin d’assurer le suivi des discussions et des recommandations faites, dans le but de produire un rapport national sur le droit à l’éducation qui servira de base aux futures réformes législatives.

Cette initiative au Cameroun s’inscrit dans le cadre plus large de l’examen des cadres juridiques des pays de la région d’Afrique centrale. La Déclaration de Nairobi et l’Appel à l’action sur l’éducation ont créé une nouvelle dynamique en Afrique, les pays cherchant à aligner leur cadre juridique sur les engagements de l’agenda ODD 4 – Éducation 2030. L’UNESCO se tient prête à apporter un soutien technique et un appui au renforcement des capacités nationales.