Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Le puissant réseau d’une ville allemande engagée contre le changement climatique remporte un prix UNESCO d’éducation

15 Novembre 2019

esd-prize-winner-2019-germany.jpg

© Markus Scholz/BUE

La riche et dynamique culture de la durabilité et du changement climatique de la Ville libre et hanséatique de Hambourg, en Allemagne, a reçu le Prix UNESCO-Japon d’éducation en vue du développement durable (ESD).

Financé par le gouvernement du Japon, ce prix récompense des projets et des programmes remarquables dans le domaine de l’EDD, mettant l'accent sur l'innovation et le potentiel de transformation. Les trois lauréats de cette édition recevront chacun un prix de 50 000 dollars américains lors d'une cérémonie organisée le 15 novembre au Siège de l'UNESCO à Paris, à l’occasion de la 40e Conférence générale de l'UNESCO.

Hambourg a été sélectionnée pour sa vaste initiative intitulée « Hamburg lernt Nachhaltigheit - Hambourg apprend le développement durable par l’EDD » qui regroupe plus de 200 projets, initiatives et événements verts.

Cette ville portuaire de la mer du Nord est particulièrement exposée aux changements climatiques qui se traduisent par des fluctuations météorologiques et des inondations. C’est pour cette raison qu’elle a été une pionnière en éduquant ses 1,8 million d'habitants à l’adaptation et à l’atténuation du climat. Avant l’initiative qui vient d’être récompensée, elle encourageait déjà l’utilisation de technologies en faveur des économies d'énergie, en accordant notamment des subventions pour isoler et rénover les logements, les usines et les écoles.

Ralf Behrens, Responsable de l'Éducation à l’environnement et de l'Éducation au développement durable au ministère de l'Environnement et de l'Énergie de Hambourg, a déclaré : « Le réseau d'acteurs, de projets et d'événements a vu le jour en 2005, coïncidant avec la Décennie des Nations Unies pour l’EDD et nous avons souhaité, dès le début, unir étroitement toutes les initiatives existant dans les secteurs privé et public pour leur permettre d’échanger et de discuter entre elles. L'objectif principal était d'intégrer la durabilité dans tous les secteurs de l'éducation à la fois formelle et non formelle et de transformer la pratique éducative dans toute la ville. »

À la fois ville hanséatique et État fédéré allemand, Hambourg est autonome en matière d’éducation, ce qui lui a permis de concevoir et de gérer en toute flexibilité cette initiative qui, sous la conduite du ministère de l'Environnement et de l'Énergie de Hambourg, a réuni près de 140 acteurs du monde des affaires et de la société civile, notamment les ministères de l'éducation, des sciences, de la recherche et des affaires sociales, à tous les niveaux de l'éducation, de la maternelle à l'enseignement supérieur.

« Une conférence annuelle et des tables rondes mensuelles ont réuni les personnes et les activités sous un même toit et une base de données a été créée pour publier les différents projets » a déclaré Ralf.

Les projets éducatifs sur le climat débutent chez les très jeunes enfants, avec le projet Kindergarten 21. Opérationnel depuis dix ans, il a remporté un prix des bonnes pratiques du ministère allemand de l'Éducation et des Sciences.

« Les enfants réalisent des projets simples porteurs de messages forts et durables, tels que la construction d'un gros poisson à partir de déchets plastiques qu'ils alimentent ensuite avec d'autres plastiques usés pour sensibiliser aux dommages causés à la faune marine » a déclaré Ralf.

Actuellement, 63 des plus de 400 écoles de la ville sont des écoles climatiques et 65 sont des éco-écoles qui ont pu obtenir ce titre en expliquant leurs actions en matière d’EDD et de changement climatique.

Dans l'enseignement supérieur, l’initiative a permis la mise en place d’un pôle d'excellence sur le climat dans les universités : les sept institutions de Hambourg collaborent ainsi en réseau et mènent à bien des projets de développement durable séparément et ensemble. Une université est équipée d'une bibliothèque alimentée par des « sunbrellas » solaires. Toutes les facultés de l'Université de Hambourg sont engagées en faveur de la durabilité dans la recherche et l'enseignement et elles ont fondé en 2012 un centre de compétences pour appuyer leurs objectifs.

Chaque année, les plus de 25 000 nouveaux étudiants reçoivent un livret sur le développement durable et un guide de la ville qui répertorie tous les lieux concernés, des marchés biologiques aux pistes cyclables. Le livret, qu’ils conservent et auquel ils peuvent se référer, inclut des bons de réduction pour encourager les étudiants à faire leurs achats dans des commerces verts et durables.

« Nous pensons que c’est un moment essentiel pour influencer les jeunes qui entament leur nouvelle vie » a déclaré Ralf.

Depuis 2007, la ville a un plan d'action climat destiné à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle est devenue cette année-là la première ville allemande à recevoir le titre de Ville officielle de la Décennie des Nations Unies pour l’EDD, titre qu’elle a remporté encore trois fois. En 2011, elle a été nommée par la Commission européenne Capitale verte européenne de l’année.

Cette année, la ville a également lancé le Fonds pour le climat de Hambourg destiné à financer de petits projets comme des activités dans les écoles et les jardins d'enfants, des événements verts sur la protection du climat ou le partage d'un « vélo-cargo » dans un quartier.

L’une des réussites remarquables de l’initiative a été Gut Karlshöhe, le centre de protection du climat de Hambourg, financé par la ville et offrant des activités sur le changement climatique et les énergies renouvelables, tels que des marchés de printemps et d'automne ou des événements qui attirent chaque année plus de 65 000 personnes de tous âges.

L’initiative espère intégrer davantage l’EDD dans le système éducatif à l’avenir.

« Actuellement, le niveau d’EDD dans tous les secteurs de l'éducation dépend surtout de l'école et des enseignants. Nous voulons faire en sorte que l’EDD soit obligatoire et intégrée au programme d’enseignement » a déclaré Ralf.