Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Quand les normes de genre mènent à la violence scolaire

16 Mai 2019

gender-norms-violence.jpg

© US Navy / Eli J. Medellin

Charity se rend tous les jours à l’école. À deux pâtés de maison de l’école, elle croise souvent un grand groupe de garçons d’une classe plus âgée. Ils la sifflent, lui disent qu’elle est belle. Parfois, les garçons la suivent et la touchent sans son accord. Elle se sent mal à l’aise et gênée. Elle reste souvent à la maison parce qu’elle ne veut pas être harcelée.

Chaque jour, des milliers d’élèves comme Charity sont victimes de violence basée sur le genre en milieu scolaire (VBGMS), qui se caractérise par des actes ou des menaces de violence sexuelle, physique ou psychologique perpétrés au sein de l’école ou aux alentours, motivés par des normes et stéréotypes de genre et renforcés par l’inégalité de la dynamique de pouvoir.

L’Union européenne, qui œuvre depuis longtemps en faveur de l’égalité des genres, a réuni des représentants d’organisations gouvernementales et non gouvernementales pour une conférence sur la lutte contre la violence basée sur le genre en milieu scolaire. La conférence, qui s’est tenue à Bruxelles le 23 avril 2019, s’est penchée sur les stratégies visant à éliminer ce type de violence, et a présenté des études de cas du Cambodge, du Viet Nam et du Suriname.

L’UNESCO a présenté les Orientations mondiales sur la VBGMS, publiées par l’UNESCO et ONU-Femmes, qui proposent une approche holistique pour lutter contre la violence basée sur le genre en milieu scolaire. D’autres intervenants ont parlé de la façon dont ils utilisaient les orientations pour concevoir et mettre en œuvre des programmes d’action nationaux.

Durant la conférence, Sally Beadle, spécialiste de programme à l’UNESCO, a dit que les efforts visant à remédier à la violence scolaire étaient souvent « aveugles au genre », mais que nous devions prendre conscience de la manière dont le genre influe sur les expériences de violence et les vulnérabilités à la violence afin d’éclairer les actions visant à traiter les causes sous-jacentes.

« Les écoles, en tant qu’établissements de formation qui contribuent à forger les valeurs et les attitudes des individus, sont des lieux clés sur lesquels nous pouvons cibler nos efforts pour modifier les normes de genre néfastes et promouvoir le respect et l’égalité. Les Orientations mondiales aident à éclairer les mesures prises dans un grand nombre de pays. »

« Investir dans la prévention de la VBGMS n’est pas seulement la bonne chose à faire, mais aussi la plus intelligente. Les taux élevés de violence scolaire ont des incidences négatives importantes sur la santé, le bien-être et les résultats d’apprentissage des élèves. Par ailleurs, lorsque les enfants fréquentent des écoles où la violence n’est pas acceptée et moins fréquente, les élèves éprouvent un plus fort sentiment d’appartenance à l’école, ce qui se traduit par de meilleurs résultats d’apprentissage. »

Voir le webcast

En savoir plus sur l’action de l’UNESCO en matière de :