Un rapport du Conseil de l'Europe appelle à la cohérence dans la mise en œuvre des politiques d’éducation à la citoyenneté démocratique et d’éducation aux droits de l’homme

17 Octobre 2017

Le Rapport 2017 du Conseil de l’Europe « Apprendre à vivre ensemble » met en avant l’importance que revêt l’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits de l'homme dans tous les pays européens.

Le rapport note que 66 % des répondants au niveau gouvernemental ont signalé des incohérences entre les politiques d’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits de l'homme ainsi que dans leur mise en œuvre. Il souligne aussi la nécessité d’apporter un appui plus solide à la société civile et de coopérer davantage avec les autorités publiques pour parvenir à des résultats plus efficaces.

La prise de conscience croissante du rôle essentiel que joue l’éducation dans la promotion des valeurs de la démocratie, des droits de l'homme et de l’état de droit s’est traduite par l'adoption de la Charte sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l'homme (ECD/EDH) par les 47 États membres de l'Organisation. Faire en sorte que cette éducation soit plus efficace est devenu un impératif pour les états membres du Conseil de l’Europe et c’est le thème central du Rapport 2017 sur la situation de l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l'homme en Europe.

Le rapport 2017 qui a été lancé pendant une conférence sur l'avenir de l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l'homme en Europe, en juin 2017 à Strasbourg, entre dans le cadre de l’application de la Charte et s’appuie sur les enseignements tirés du premier examen de 2012. L'analyse des données a porté sur les réponses aux questionnaires soumis a) aux gouvernements et b) aux organisations de la société civile.

Entre 2012 et 2016, de substantiels progrès ont été réalisés dans les 40 pays qui ont répondu à l'enquête. L’ECD/EDH a pris de l'importance dans les pays européens. Dans le même temps, les réponses de la société civile montrent qu’il est nécessaire de soutenir plus efficacement les politiques pertinentes, qu’il convient de développer davantage la coopération entre les autorités publiques et la société civile et que le travail de la société civile doit être mieux reconnu. Le rapport évoque aussi des thèmes clés tels que l'extrémisme, les migrants et les réfugiés, la cohésion sociale et l'équité.

Les systèmes éducatifs ainsi que les acteurs de l'éducation non-formelle doivent s’engager à dispenser l’ECD/EDH de façon accessible, durable et de qualité, ce qui est en accord avec l’objectif de la Charte. À cet égard, l’examen de la Charte fait aussi partie de la contribution du Conseil de l'Europe au Programme mondial des Nations Unies en faveur de l’éducation aux droits de l'homme et à l’Agenda Éducation 2030 des Nations Unies (Cible 4.7).  

Le rapport met aussi en lumière les thèmes clés de l’extrémisme, des migrations et des réfugiés, de la cohésion sociale et de l’équité, tout en précisant les façons dont l’ECD/EDH contribue positivement au traitement de ces défis dans les sociétés d'aujourd'hui.

Alors que le monde progresse vers la réalisation de l’Agenda Éducation 2030, l’UNESCO se consacre au suivi des progrès de l’accomplissement de la Cible 4.7, en s’intéressant en particulier à l'Éducation au développement durable et à l’éducation à la citoyenneté mondiale. Des rapports réguliers, des nouvelles, des analyses, des publications et des liens vers les ensembles de données produits par l’UNESCO et son partenaire attestent des progrès accomplis dans le monde vers la réalisation de la Cible.