Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Renforcement de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels au Bénin

11 Avril 2019

caped-tvet-benin.jpg

kb-photodesign/Shutterstock.com

Au Bénin, le secteur de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) pâtit de l’absence de financement, d’infrastructures et de formation des formateurs. Les travailleurs, pour pouvoir progresser, doivent avoir accès à une formation professionnelle adaptée au marché du travail et obtenir la reconnaissance formelle des connaissances et des compétences qu'ils ont acquises tout au long de leur vie.

Le Bénin a pris l’engagement d’améliorer son système éducatif en plaçant l’EFTP au deuxième rang des priorités du gouvernement, derrière l’éducation primaire et secondaire. Au travers de son Programme de développement des capacités pour l'éducation (CapED), l’UNESCO assume un rôle de leader pour aider à dynamiser et piloter cette nouvelle vision de l’EFTP, tout en renforçant le dialogue entre les autres agences qui contribuent au développement de l’EFTP au Bénin.

En avril 2018, CapED a soutenu le diagnostic du système EFTP, fondé notamment sur une puissante analyse du marché du travail, identifiant les forces et les faiblesses des six secteurs prioritaires et les implications qui en découlent en termes de besoins de développement des compétences. Cet examen de la politique EFTP a été validé par le gouvernement et les parties prenantes nationales clés dans le cadre d’un atelier national qui s’est tenu en mai. Sur la base des conclusions de l’examen, le pays a adopté en juin 2018 un nouveau Plan sectoriel de l’éducation pour la période 2018-2030, qui vise à élargir la formation professionnelle pertinente et à définir une Stratégie EFTP nationale en étroite relation avec les besoins du marché du travail et les plans de développement du pays.

Un atelier a été organisé pour définir le contenu de la stratégie et élaborer une feuille de route identifiant les rôles des parties prenantes. L'événement a rassemblé les ministères directement impliqués dans l’EFTP et les secteurs d'emploi, les représentants d'instituts de formation, le secteur privé et des chercheurs.

En complément, CapED a appuyé le gouvernement en 2018 dans le lancement de travaux sur la création d’un Cadre national de qualifications (CNQ), avec la constitution d’une équipe nationale et le renforcement des capacités de 63 personnels concernés. Le CNQ sera aligné avec les critères régionaux de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) afin de favoriser une approche coordonnée standardisée et d’accroître la transparence transfrontalière des qualifications, ce qui contribuera à faciliter les migrations ordonnées et responsables et la mobilité.

CapED aide aussi le gouvernement à piloter un système de Reconnaissance des acquis de l’apprentissage dans le secteur de la construction. Ce système permettra aux personnes ayant acquis des connaissances et des compétences de façon informelle de recevoir une certification formelle qui devrait leur permettre de trouver un travail décent et accroître la transparence des compétences. CapED a débuté ce travail en présentant à 47 personnels nationaux les implications de politique qui entourent le développement du système. À l’avenir, CapED explorera la possibilité d’élargir ce système béninois à d'autres secteurs comme la couture. 

En 2019, CapED continuera d’aider le gouvernement à développer le CNQ, le système de reconnaissance des acquis et la stratégie EFTP. Le Programme poursuivra aussi le renforcement des capacités en vue de la production d’annuaires statistiques sur les offres de formation au Bénin, ce qui contribuera à informer, à guider et à planifier les futures actions dans le secteur de l’EFTP.