News

Réponse COVID-19 : Renforcer les scénaristes de programmes radio éducatifs à Madagascar

15/09/2020

À Madagascar, pour limiter la propagation de COVID-19, quelque 7 millions d'apprenants du primaire au secondaire ont été touchés par les fermetures d'écoles à l'échelle nationale. Dans ce contexte, le ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement technique et professionnel (MENETP) a élaboré un plan de réponse stratégique pour assurer la continuité de l'apprentissage. L'une des actions mises en place est la diffusion de programmes éducatifs de radio et de télévision pour toutes les classes sur des sujets essentiels suivant le programme scolaire. 

L'UNESCO, par le biais du programme de développement des capacités pour l'éducation (CapED) soutient la conception et la diffusion nationale de programmes de radio et de télévision pour l'enseignement général. Ces paquets multimédias comprennent des livrets d'auto-apprentissage, des fiches pédagogiques et des scripts de radio, qui sont conçus par les concepteurs pédagogiques du MENETP. En plus de contribuer à la mise à disposition d'un studio d'enregistrement, le CapED, avec le soutien technique du programme BEAR II, renforce les compétences de 20 scénaristes sur les techniques de production de programmes radiophoniques éducatifs.

Le travail du scénariste consiste à transformer le contenu pédagogique qui suit le programme national, qui est fourni par les enseignants, en des scripts radio engageants, adaptés à chaque groupe d'âge. Les scripts seront ensuite utilisés pour l'enregistrement et la production de programmes radio éducatifs.

L'une des scénaristes ayant participé à la formation, qui a eu lieu du 10 au 21 août, était Hasina Razanamorasoa, Chef de division de l’analyse verticale des programmes d’études, au sein de la Direction des Curricula et des Intrants (DCI) qui supervise la conception et le développement des programmes et du matériel pédagogique pour l'éducation de base au sein du MENETP­. Elle est chargée de la conception et de l’élaboration des programmes d’études et des matériels didactiques de l’Education Fondamentale, ses responsabilités comprennent le travail avec les enseignants pour identifier les besoins des apprenants et la création d'activités et de contenus d'apprentissage attrayants, tels que l'audio, la vidéo, le jeu de rôle, et les jeux.

Hasina a expliqué les nombreux avantages de l'utilisation de la radio en cette période de crise. « Vu que les apprenants ne pourront pas accéder l’école, la radio est l’outil adéquat la plus facile d’accès par tous les apprenants, même dans les zones les plus enclavées », a­-t-elle déclaré.

Elle a ajouté : « Dans cet atelier, j’ai appris les techniques d’écritures du script radiophonique, à partir d’une fiche pédagogique, pour capter l’attention de l’auditeur ». D'autres méthodes qu'elle utilise pour maintenir l'engagement des apprenants consistent à rester proche du programme d'études et à toujours avoir à l'esprit le public cible. Elle explique que les activités doivent correspondre aux besoins des apprenants, en tenant compte de leur âge, de leur classe et de leurs préoccupations quotidiennes. « Ces critères nous permettent de proposer des activités un peu plus ludiques et adaptées, tout en suscitant leur motivation, leur intérêt et même leur autonomie durant l’écoute ».

Une autre participante à la formation était Véronique Elise Razafimalalarisoa, Chef de Service de la Pédagogie et Vie Scolaire / DEF/ MENETP et au même temps Conseillère Pédagogique des enseignants des collèges en Sciences Naturelles. Elle a déclaré que, « pour les prochaines étapes, nous pensons qu’on est bien équipée grâce à cette formation, pour faire face à de nouveaux enregistrements. Toutefois, comme la technologie évolue rapidement, une mise à jour périodique de nos acquis est nécessaire ».

Aux côtés des 18 autres scénaristes formés, Hasina, Véronique vont maintenant appliquer leurs connaissances et leur expertise pour servir de contrôle de qualité à la conception des futurs programmes de radio éducatifs, assurant ainsi une plus grande appropriation nationale et la durabilité de l'initiative.

Par le biais des interventions du CapED, 720 leçons radiophoniques ainsi que d'autres contenus numériques ont été produits. Le programme se concentre également sur la diffusion de messages de sensibilisation, en faisant appel aux parents et aux tuteurs, afin d'encourager leurs enfants à participer aux leçons radiophoniques. À cet égard, les deux projets visent à atteindre plus de 250 000 foyers à Madagascar.