News

LA REPONSE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FACE A LA RIPOSTE A LA COVID 19 AU CONGO

09/09/2020
Brazzaville, Congo

Le Bureau de l’UNESCO de Brazzaville a organisé une réunion en ligne « webinaire » sur Zoom, le 21 août 2020 sur le thème « la réponse de la recherche scientifique face à la riposte à la Covid 19 au Congo ».

Placé sous le patronage de M. Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou du Ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, cette réunion était réhaussée de la présence de M. Louis Bakabadio, Conseiller à l’éducation et à la recherche scientifique du Président de la République. La CEEAC a également été représentée par la voix de son délégué M. David Blaise Ossené, Expert en Culture et Education.

L’UNESCO était représentée à ces assises par M. Hilaire Mputu, Directeur régional multisectoriel ai de Yaoundé, M. Abou Amani, Directeur de la Division des sciences de l’eau au Siège et Mme Fatoumata Marega, Rep ai qui ont respectivement adressé leurs mots de bienvenue, de circonstance et d’encouragement aux participants.

La modération était assurée par Mr Richard Bouka, spécialiste Sciences du Bureau de Brazzaville et Mme Annie-Claude Nsom Zamo, spécialiste Sciences au Bureau régional de Yaoundé.

Quatre pays d’Afrique centrale ont activement participé. Il s’agit de la RD Congo, du Cameroun, du Gabon et du Congo et aussi du Nigéria, par le Directeur du centre de recherches médicales de Lambaréné au Gabon.

Des chercheurs, des médecins et des innovateurs, dont sept professeurs, ont présenté les résultats des travaux réalisés dans leurs institutions respectives, notamment dans la réponse à la riposte au COVID 19. Il a été fait état des études épidémiologiques et sérologiques, des essais vaccinaux, des essais sur les produits de la pharmacopée traditionnelle avec des filtres scientifiques, des dispositifs de protection tels que les visières, les respirateurs, les masques, des équipements biomédicales fabriqués avec des imprimantes 3D, des solutions de désinfection, des lave –mains et les tunnels de dépistage.

Au terme des échanges fructueux issus de la richesse des informations partagées, les participants ont formulé six recommandations qui feront l’objet de validation au cours d’un forum en ligne ou par chat box pour en dégager les plus pertinentes, qui seront approfondies et déboucheront sur des notes conceptuelles et des plans d’action.  Il s’agit de :

  1. Créer une plateforme virtuelle d’échanges et de communication pour l’identification des synergies opérationnelles et le renforcement opérationnel des capacités ;
  2. Appuyer la mobilisation de ressources pour l’accompagnement des jeunes chercheurs et innovateurs. Développement d’un grant office ou une base des données sous-régionale pour le développement et la structuration des idées des projets à soumettre aux bailleurs ;
  3. Organiser un forum de soutien au développement spécifiques des innovations technologiques dans la sous-région ;
  4. Développer la solidarité scientifique institutionnelle dans la riposte contre les pandémies en Afrique centrale ;
  5. Impliquer et valoriser les produits des sciences sociales dans la riposte au COVID 19 ;
  6. Mettre en place un dispositif de valorisation de la pharmacopée traditionnelle et le développement des filtres scientifiques dans la lutte contre les pandémies.